Accueil > Actualités > Une salle de psychomotricité à la Maison de la famille

Une salle de psychomotricité à la Maison de la famille

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous) La Maison de la famille des Basques a procédé à l’inauguration de sa salle de psychomotricité le dimanche 21 novembre dernier, jour de son 20e anniversaire.

La salle se veut un endroit ludique où les familles peuvent venir bouger et jouer, tout en développant leurs capacités physiques, intellectuelles, sociales et affectives. Pour cet automne, deux plages horaires sont offertes aux familles, soit les jeudis de 17 h 30 à 19 h 45 et les samedis de 8 h 30 à 11 h. « Afin de respecter les règles sanitaires, nous demandons aux parents de réserver au 418 851-2662, poste 308 ou via la page Facebook de la Maison de la famille. Le coût est de 3 $ par enfant, et il faut être membre de l’organisme », indique la présidente du conseil d’administration, Milaine Gagné.

La salle de psychomotricité est un lieu où les enfants de 2 à 10 ans sont libres de pratiquer des activités physiques et où ils sont maîtres de leurs actions. « Les enfants peuvent ramper, sauter, rouler, glisser et grimper dans un endroit sécuritaire grâce à notre mur d’escalade, la maisonnette avec glissade et la cage à grimper », précise Mme Gagné.

L’idée d’une salle de psychomotricité a toujours fait partie des rêves de l’organisme, mais c’est réellement à partir de l’achat en 2015 du bâtiment occupé actuellement que les responsables ont cru à sa concrétisation. « Avant, nous n’avions pas l’espace nécessaire. En achetant notre maison, nous avons commencé à y croire et à enclencher le processus pour obtenir du financement », raconte Diane Lepage, utilisatrice des services de la Maison pendant 17 ans et administratrice de longue date.

20 ans d’histoire

La Maison de la Famille des Basques a vu le jour le 21 novembre 2001 et n’a pas cessé de se développer et d’offrir de nouveaux services au fil des années. L’organisme propose des services et des activités répondant aux besoins des familles des Basques.

Il y a 20 ans, Laurie Vaillancourt était engagée par le Centre d’action bénévole afin de mettre sur pied l’organisme Ressources Familles des Basques. Tout était alors à bâtir. Un des premiers mandats a été de développer le programme de parrainage scolaire et le groupe de soutien Y’a personne de parfait (Y’app).

Un cabinet de campagne

En avril 2004, l’organisme s’installe au 15, rue Notre-Dame Est et présente sa première programmation d’activités aux familles des Basques. « De 2004 à 2013, nous avons développé une multitude de projets et de programmes. Parmi eux, le step-poussette, chatouilles et gribouilles et la halte-garderie. Au printemps 2014, nous avons formé un cabinet de campagne composé de 10 personnes pour amasser 200?000 $ afin de relocaliser l’organisme. En décembre 2014, nous achetions l’ancienne librairie L’Insolite », relate Mme Lepage.

Depuis ses débuts, l’organisme a offert ses services à 320 familles membres. Aujourd’hui, la Maison de la famille des Basques emploie sept personnes. « Nous avons besoin de bénévoles pour aider notre personnel. Les personnes intéressées peuvent nous contacter », indique la directrice par intérim, Karine Roussel.

Un concours est en cours afin de trouver un nom à la salle de psychomotricité. L’inauguration a eu lieu en présence du maire de Trois-Pistoles, Philippe Guilbert, du préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis et du député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas.

Photo : La salle est accessible aux membres de l’organisme. (Photo : Alexandre D’Astous)

Share
You may also like
Une campagne de parrainage pour Noël qui fait du sens
L’événement Bières, fromages et charcuteries remporte un franc succès
Une nouvelle directrice à la Maison de la Famille des Basques
La Maison de la Famille des Basques propose une chasse aux cocos

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.