Accueil > Culture > Un nouveau simple pour Éric Blanchard de Sainte-Rita

Un nouveau simple pour Éric Blanchard de Sainte-Rita

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)  Le résident de Sainte-Rita Éric (Rick) Blanchard lance avec son groupe Rick et les Bons Moments le simple Le Highway des damnés sur étiquette Rosemarie Records. C’est le premier extrait d’un album à paraître plus tard cette année.


Rick a trouvé l’inspiration pour la mélodie et le titre de la chanson Le Highway des damnés alors qu’il traversait un moment de découragement face aux dérives de l’humanité, ainsi qu’une période de remise en question concernant la création d’un troisième album. Le Highway des damnés se veut donc un hymne pour celles et ceux qui cherchent le courage de supporter l’insupportable, telle une évasion de la noirceur à travers la musique, offrant un réconfort dans les moments difficiles.

Coréalisateur de Nashville
Rick a écrit les textes en compagnie de son ami Éric Dion, qui a enrichi le projet de sa vision unique. Pour apporter une dimension supplémentaire à la chanson, la coréalisation a été confiée à Joshua Grange (Sheryl Crow, Lucinda Williams, KD Lang).

« Éric et moi avons écrit presque tout le texte en une heure environ! Puis, j’ai retravaillé la suite d’accords des refrains avec mon coréalisateur Joshua Grange à Nashville. C’est à ce moment que la chanson a pris tout son sens, et que son aspect plus lumineux est apparu », explique Rick.
 
Une vidéo avec paroles vient appuyer la sortie de l’extrait. Réalisée par Bruno Lachance (Les Productions Scène finale), elle met en vedette Rick et son groupe en mode behind the scene lors de l’enregistrement de la chanson.

Un défi pour ses 50 ans

Rick et les Bons Moments, c’est le défi que s’est lancé le réalisateur et multi-instrumentiste Éric « Rick » Blanchard à son entrée dans la jeune cinquantaine. Après 25 ans d’accompagnement et de travail sur différents projets avec de nombreux artistes de la scène musicale canadienne (Pépé, Mordicus, Les Chercheurs d’or, Raton Lover), l’idée de se jeter sans filet ni attentes dans un projet solo a pris forme au début de 2018, quatre ans après avoir déménagé dans Les Basques.

Pour bien capter l’essence du projet et rendre l’énergie véhiculée par ses chansons, il s’est entouré de solides musiciens comme Maxence Cormier (Les Hôtesses d’Hilaire) et Ben Claveau (Bodh’aktan), assurant lui-même la réalisation avec Éric Dion (Dans l’shed). Fan de musique country, folk et rock alternatif depuis l’enfance, Rick propose une musique simple et sans artifices, sur les traces des Rolling Stones, de Tom Petty and the Heartbreakers, ou encore de Wilco.

Accompagné par le groupe Les Bons Moments, il nous parle de ses travers et de ses échecs, mais aussi des gens qu’on dit ordinaires, de ses aspirations et de l’importance de vivre selon ses valeurs. En 2020, Rick présente son premier album, Rick et les Bons Moments.

Album Sainte-Rita

La même année, après une série de spectacles et une nomination à l’ADISQ dans la catégorie Album de l’année – Folk, Rick entreprend de réaliser Sainte-Rita. Ce deuxième effort, façonné dans le rock, présente des textures et des instruments électriques et acoustiques.

Paru en 2022, l’album Sainte-Rita a été applaudi par la critique et par le public, se traduisant par le passage de plusieurs de ses titres dans les radios de partout dans la province. L’album a reçu une nomination pour la vidéo de la chanson Paddleboard à l’édition 2022 de la Fête du clip, ainsi qu’à l’édition 2023 pour la chanson Sainte-Rita.

Photo : Éric Blanchard demeure à Sainte-Rita depuis 2018. (Photo Louane Williams)

Share
You may also like
Lhasa de Sela et Yves Desrosiers dévoilent El Cosechero
Lhasa de Sela et Yves Desrosiers annoncent un album inédit
Jason Bajada dévoile une nouvelle chanson
Frais Dispo offre le EP Les teintes du ciel n’ont aucun sens