Accueil > Culture > Pascal Bérubé réclame l’aboutissement de la réforme du statut de l’artiste

Pascal Bérubé réclame l’aboutissement de la réforme du statut de l’artiste

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Le député de Matane-Matapédia et porte parole du Parti Québécois en matière de culture, Pascal Bérubé, estime qu’il est plus que temps qu’on voie aboutir la réforme du statut de l’artiste, un dossier qui traîne depuis trop longtemps malgré l’engagement du gouvernement à cet égard.

« Au Québec, c’est bien connu, on aime nos artistes. Eh bien, qu’on le prouve! Car il n’est pas normal qu’en 2021, une classe de travailleurs n’ait toujours pas de protection légale en matière de santé et de sécurité du travail; c’est pourtant le cas des artistes », a fait remarquer Pascal Bérubé. « Je demande à la ministre de la Culture : accepteriez-vous, vous, de travailler pour un patron qui pourrait se soustraire à ses obligations? »

En 2019, avec la nomination d’un comité devant se pencher sur le dossier, la ministre Roy avait ramené une lueur d’espoir et s’était engagée à revoir le cadre de travail du milieu artistique au terme de l’exercice. « On s’attendait donc à ce que l’injustice soit corrigée – donc le statut légal de l’artiste, revu – à l’intérieur de la présente législature. Mais, depuis, la CAQ fait miroiter un projet de loi qui ne vient pas. La procédure, somme toute, aurait été assez simple, la question faisant pratiquement l’unanimité. Tous les partis d’opposition sont prêts à se pencher sur le dossier; en vérité, le gouvernement est fin seul avec son refus d’agir. Aurait-il peur de s’y attaquer? », questionne le député de Matane-Matapédia.

Lettre signée par 3 000 artistes

À une lettre signée par 3 000 artistes et appuyée par neuf associations du domaine culturel, le Parti Québécois vient ajouter sa voix. « Nous réclamons, nous aussi, que ça bouge. Ce gouvernement se targue de tenir toutes ses promesses; pourquoi tarde-t-il tant à déposer le projet de loi qui viendrait moderniser le statut de l’artiste? Ces travailleurs, déjà tellement éprouvés par la pandémie, doivent être considérés sur un pied d’égalité avec ceux des autres secteurs d’activité, sans compter qu’il faut leur donner une raison de continuer, de persévérer. Ils ont encore tant à nous offrir! », a conclu Pascal Bérubé.

Photo: Pascal Bérubé (Photo Alexandre D’Astous)

Share
You may also like
Maxime Blanchette-Joncas élu une première fois il y a deux ans
Québec accorde 1 M$ à l’Atelier du Bois St Laurent
Appui de 1,57 M$ pour Charcuterie La Bicoise
1 M$ accordés à Précieux Groupe Raffinage pour renforcer son expertise

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.