Accueil > Actualités > Nouvelle formation régionale en soudage-montage

Nouvelle formation régionale en soudage-montage

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous) Le Comité d’action de la main-d’œuvre en fabrication métallique industrielle du Bas-Saint-Laurent et le Comité sectoriel de main-d’œuvre dans la fabrication métallique industrielle confirment la création d’une toute première cohorte de formation duale en soudage-montage.

Ce programme de formation de courte durée privilégiant les stages en entreprise est rendu possible grâce à l’octroi d’une subvention gouvernementale de 1?051?436 $ du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, en collaboration avec la Commission des partenaires du marché du travail, par le Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre.

Un diplôme d’études professionnelles

Ce financement permettra aux futurs élèves d’obtenir un diplôme d’études professionnelles. En parallèle, le projet recevra le soutien de Services Québec par le Programme d’apprentissage en milieu de travail, ce qui permettra aux élèves d’obtenir également le certificat de qualification professionnelle. Les participants percevront un salaire pour toute la durée du projet.

« Dans le contexte actuel de pandémie, nos entreprises sont confrontées à de nouveaux enjeux dans la gestion de leurs ressources humaines, dont ceux concernant le recrutement de travailleuses et de travailleurs. La mise en place de cette première cohorte de formation est une solution concrète à la rareté de main-d’œuvre dans certains secteurs d’activité. On parle ici de formations qui sont courtes et flexibles, donc mieux adaptées aux différents profils des personnes. On sait que ces formules sont très appréciées. Ces formations de courte durée connaissent beaucoup de succès, avec un haut taux de diplomation. Ces nouveaux investissements vont contribuer à maximiser le retour en emploi d’un plus grand nombre de personnes. On doit donc continuer à unir nos efforts pour permettre au plus grand nombre d’intégrer rapidement le marché du travail », commente le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.

Chercher des solutions innovantes

« Devant les défis liés à la main-d’œuvre dans certains secteurs, il nous faut penser différemment et chercher des solutions innovantes et pragmatiques. Le développement de cette nouvelle offre de formation en soudage-montage privilégiant les stages en entreprise est un exemple concret et significatif de ce que nous pouvons faire en travaillant en collaboration avec les milieux de travail. Je me réjouis pour les entreprises du Bas-Saint-Laurent ainsi que pour tous les élèves qui emprunteront cette voie », déclare le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.

Qu’est-ce que le projet dual?

Le système dual de formation professionnelle est basé sur la coopération entre le système scolaire et les entreprises. Il s’agit d’un concept d’alternance travail-études qui se distingue principalement par les caractéristiques suivantes par le fait que l’élève est employédans une entreprise en même temps qu’il suit sa formation. Il est désigné comme apprenti. Il passe environ 50 % de son temps en entreprise. Il reçoit un salairepour la durée totale de sa formation (1800 heures).

L’objectif premier du projet est de répondre à un urgent besoin de soudeurs qualifiés pour les entreprises de la région du Bas-Saint-Laurent.

Pour l’instant, plusieurs entreprises ont démontré leur intérêt pour la mise en action de la première cohorte, dont le lancement est prévu le 15 mars: Produits métalliques PMI (Rimouski), Structures GB (Rimouski), Trailex – Les remorques de Rimouski (Rimouski), AMH (Rimouski), Produits métalliques AT (Matane), Atelier de soudure Gilles Roy inc. (Amqui) et Usinage mobile Lambert (Mont-Joli).

Les entreprises du Bas-Saint-Laurent qui sont intéressées par la formule duale et qui souhaitent se joindre au projet doivent contacter :

  • Nathalie Trottier-Pelletier, CFP Mont-Joli-Mitis : 418 775-7577, poste 1552;
  • France Santerre, CFPRO Matanie – Vallée et Foresterie : 1 800 665-2367, poste 2503;
  • Nancy Michaud, CFP Pavillon-de-l’Avenir : 418 862-8204, poste 2356.

Je veux être apprenti, comment participer?

Vous songez à vous réorienter? Le métier de soudeuse ou soudeur vous intéresse? Les Centre de formation professionnelle (CFP) participants sont actuellement en période de recrutement. Nous vous invitons à contacter le CFP de votre région, parmi ceux nommés précédemment.

Si vous êtes déjà employé par une entreprise participante et que vous désirez obtenir le diplôme grâce à cette formation, parlez du projet à votre employeur. Ce dernier pourra faire parvenir votre candidature au CFP de votre territoire.

Photo : Il y a présentement une pénurie de soudeurs au Bas-Saint-Laurent. (Photo : courtoisie du Cégep de Rimouski)

Share
You may also like
La médaille de l’UQAR est remise aux travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux
Première cérémonie de fin d’études au Cégep de Rimouski
Consignes pour encadrer les activités de cérémonie de graduation
La Maison familiale rurale cherche à limiter les effets de la pandémie

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.