Accueil > Actualités > Noémie Bureau-Civil fait campagne pour la décroissance

Noémie Bureau-Civil fait campagne pour la décroissance

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Résidente de Saint-Valérien-de-Rimouski, Noémie Bureau-Civil se lance dans la campagne électorale fédérale comme candidate indépendante dans la circonscription de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques pour faire la promotion de la décroissance.

Elle estime que plusieurs citoyens ne se retrouvent pas dans les programmes des partis traditionnels qui prônent toujours plus de croissance. « Je me présente pour parler de décroissance. Pour offrir une voie à ceux qui pensent que c’est assez de toujours vouloir être plus performants au plan économique dans un système qui cause l’exploitation de la majorité au bénéfice d’une minorité. Choisir la décroissance, c’est produire moins pour produire mieux, plus localement et plus éthiquement. Produire moins, c’est consommer moins afin de réduire notre empreinte écologique. C’est aussi travailler moins afin de récupérer du temps de vie. C’est ce que j’ai fait. J’ai choisi de faire moins d’heures de travail pour prendre soin de moi-même et de mes proches », mentionne celle qui a pratiqué pendant près de dix ans comme physiothérapeute dans le secteur public en Mauricie, avant de revenir dans sa région natale pour améliorer sa qualité de vie.

Une occasion à saisir

Mme Bureau-Civil a rencontré la presse régionale ce mercredi sur le site de la Ferme Sageterre, au Bic, qui applique avec succès les principes de production locale défendus par la candidate. « Cette élection tombe à un bien mauvais moment, en pleine pandémie alors que le personnel de la santé est épuisé, sans oublier la rentrée scolaire. Je ne pouvais pas ne rien faire. Je veux profiter de l’occasion pour proposer un autre modèle de société. Comme il n’y a pas de parti politique qui représente ma vision, je me présente comme indépendante. Je me déplacerai dans le comté pour transmettre mon message », dit-elle.

Des promesses non tenues

« Il n’est plus possible d’ignorer que la logique de croissance économique illimitée n’a pas tenu les promesses par lesquelles on la justifie, tant sur les plans écologique, social et démocratique. Les gens se rendent malades. De plus en plus de jeunes souffrent d’obésité. Le fossé s’élargit entre les riches et les pauvres. Nous avons la chance de vivre en démocratie. C’est notre devoir de citoyens de nous faire entendre. J’invite les gens à faire entendre leur voix en allant voter », lance Mme Bureau-Civil.

« C’est à nous de jouer pour enfin séparer l’État de l’entreprise afin que celui-ci ne soit plus au service du capitalisme, mais plutôt dédié à répondre aux besoins essentiels. Il faut nous libérer de l’impératif de consommer. Il faut créer des lieux communs favorisant la reconstruction d’un filet social et l’échange de connaissance », ajoute-t-elle.

La candidate indépendante est présentement aide-maraîchère, coordonnatrice d’un groupe de recherche sur la décroissance, membre de Prospérité Sans pétrole, impliquée dans la corporation de développement de Saint-Valérien-de-Rimouski et a été militante dans les débuts de La Planète S’invite au Parlement et La Planète S’invite en Santé.

Photo: La candidate indépendante Noémie Civil Bureau. (Photo Alexandre D’Astous)

Share
You may also like
Maxime Blanchette-Joncas réélu
Maxime Blanchette-Joncas appelle les citoyens à voter massivement
Les partis refusent de s’engager pour l’aide médicale à mourir
Les derniers engagements de Maxime Blanchette-Joncas touchent le logement social

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.