Accueil > Actualités > Le bureau de la ministre des Aînés s’explique sur la mesure réservée aux 75 ans et plus

Le bureau de la ministre des Aînés s’explique sur la mesure réservée aux 75 ans et plus

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Le bureau de la ministre fédérale des Aînés, Deb Schulte, a tenu à s’expliquer concertant notre article sur les réactions du député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, au budget fédéral et notamment sur la mesure de bonification de la sécurité de la vieillesse pour les 75 ans et plus.

Selon le cabinet de la ministre, les aînés plus âgées ont des besoins différents des plus jeunes et sont plus susceptibles d’épuiser leurs économies. « Notre gouvernement rend la retraite plus abordable pour les Canadiens après une vie de dur travail. Nous offrons aux aînés le soutien accru que nous avons promis dans notre plateforme. Les aînés ont des besoins différents et risquent davantage d’épuiser leurs économies. À mesure que les aînés vieillissent, leurs coûts de soins de santé et de soins à domicile augmentent, alors qu’ils sont plus susceptibles de ne pas pouvoir travailler, d’être handicapés ou d’être veufs. Nous contribuons à atténuer les pressions auxquelles font face les aînés et à améliorer leur qualité de vie », mentionne-t-on dans un courriel envoyé à la rédaction de L’Horizon des Basques.

Le bureau de la ministre poursuit en précisant que « Pour offrir un soutien à court terme, nous verserons un paiement unique de 500 $ directement aux aînés de 75 ans et plus en août 2021. En juillet 2022, nous augmenterons de façon permanente la pension de la SV de 10 % pour fournir aux aînés âgés de 75 ans et plus, augmentant ainsi la SV de 766 $ au cours de la première année. Cela renforcera la sécurité financière de 3,3 millions d’aînés et sortira 60 700 aînés de la pauvreté, dont 65 % sont des femmes. »

Le bureau de la ministre souligne qu’il s’agit de la première augmentation permanente de la pension de la SV depuis 1973, autre que les rajustements attribuables à l’inflation.

Photo: La ministre des Aînés, Deb Schulte. (Photo Chambre des communes)

Share
You may also like
La situation financière des aînés est préoccupante
Une nouvelle ébénisterie communautaire verra le jour
Signer un bail en résidence privée pour aînés : un pensez-y bien!
Le gouvernement fédéral doit offrir une considération réelle aux aînés les plus vulnérables de tous âges

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.