Accueil > Économie > Le budget fédéral rate la cible sur les tarifs des engrais

Le budget fédéral rate la cible sur les tarifs des engrais

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Les producteurs agricoles de l’Est du Canada représentés par les Producteurs de grains du Québec, l’Atlantic Grains Council et Grain Farmers of Ontario, l’Ontario Bean Growers et la Christian Federation of Farmers of Ontario soutiennent que le budget fédéral rate la cible en ce qui concerne le remboursement des droits de douane sur les engrais payés par les producteurs agricoles.

Ce budget est une immense déception pour les producteurs agricoles qui ont subi les coûts d’un tarif douanier inefficace et malavisé. Malgré les avertissements des Nations Unies, le Canada a été le seul pays du G7 à demander à ses producteurs agricoles de payer un tarif douanier sur les engrais importés. Ces derniers ont soulevé la question à maintes occasions auprès des parlementaires et du public depuis le mois de mars 2022 à la suite de l’imposition d’un tel tarif douanier.

« Nous saluons le fait que l’annonce budgétaire souligne l’atrocité de l’invasion en Ukraine et son impact sur les producteurs agricoles, mais cette annonce manque la vraie cible, soit celle de compenser un tarif douanier injuste en ne prévoyant aucun mécanisme pour rembourser directement les producteurs touchés », commente-t-on.

Exposés aux risques politiques

Aujourd’hui, le secteur agricole n’a jamais été aussi exposé aux risques politiques, géopolitiques et climatiques. Les fermes familiales et les organisations agricoles qui les représentent sont déçues de voir le gouvernement fédéral prendre ainsi l’argent d’un groupe de producteurs agricoles pour l’utiliser à d’autres fins. Nous continuerons à plaider pour que les tarifs payés par les producteurs agricoles leur soient restitués.

Photo: Champs de maïs. (Photo Alexandre D’Astous)

Share
You may also like
Les municipalités font partie de la transition énergétique
Ottawa doit s’engager auprès des personnes aînées
Le déséquilibre fiscal au détriment des intérêts du Québec
Maxime Blanchette-Joncas réagit au budget fédéral

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.