Accueil > Actualités > De l’hébergement sociable à Rivière-du-Loup

De l’hébergement sociable à Rivière-du-Loup

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Un nouveau collectif d’auberges de jeunesse voit le jour et propose de l’hébergement sociable, un peu partout au Québec et en Ontario, suivant le parcours touristique du fleuve Saint-Laurent.

Le collectif regroupe trois auberges, Saintlo Montréal, Saintlo Toronto et Saintlo Ottawa, et se joignent à elles des auberges de jeunesse indépendantes que l’association désigne comme auberges-amies, situées dans le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie, Charlevoix et Québec. Parmi elles, l’Auberge internationale de Rivière-du-Loup.

« Les auberges de jeunesse sont de plus en plus populaires pour explorer et découvrir le territoire et, contrairement à ce qu’on peut penser, nous accueillons une clientèle de tous les âges. Des gens qui veulent vivre une expérience de voyage différente », raconte le directeur général de l’Auberge internationale de Rivière-du-Loup, Vincent Bérubé.

Créer des rencontres

Toutes ces auberges ont pour mission de créer des rencontres entre des gens d’ici et d’ailleurs à travers un territoire aux mille-et-une possibilités. Elles sont engagées dans le respect de l’environnement et unies dans la diversité et l’ouverture sur le monde. « Plus que des endroits où dormir, ces auberges offrent une expérience d’hébergement local et un super rapport qualité prix. Elles sont ouvertes à l’aventure et aux rencontres improvisées », mentionne-t-on.

« À Rivière-du-Loup, nous sommes ouverts à l’année. Nous proposons une expérience de rencontres internationales. Nous recevons divers types de clientèles, des groupes d’étudiants, des familles, des retraités, des gens en télétravail. La saison est bien lancée. Nous avons reçu des groupes d’Européens ce printemps », indique M. Bérubé.

«?La création du collectif Saintlo s’inscrit dans le courant du changement et du renouveau de nos auberges?», explique Jacques Perreault, directeur général d’Auberges Saintlo. «?Ce n’est pas uniquement l’accessibilité financière au tourisme pour les jeunes qui motive nos actions, mais aussi les formidables rencontres qui se créent dans les auberges de jeunesse?», ajoute-t-il.

Un site Internet

Récemment lancé, le site Internet saintlo.ca permet dès maintenant aux voyageurs de découvrir les auberges du collectif et de planifier leurs prochaines escapades estivales. Saintlo c’est bien plus qu’une place où dormir.

L’Auberge internationale de Rivière-du-Loup est la seule à être membre du Réseau Saintlo dans la région du Bas-Saint-Laurent. « Nous sommes au carrefour de toutes les routes. Nous pouvons accueillir une cinquantaine de personnes. Les gens apprécient leur visite. Plusieurs personnes qui sont déjà venues pour une nuit réservent pour plus longtemps quand elles reviennent », précise Vincent Bérubé.

Le Sea shack de Sainte-Anne-des-Mont et l’Auberge Griffon Aventure de Gaspé font aussi parties du réseau.

Les auberges du collectif Saintlo

Saintlo Montréal

Saintlo Ottawa Jail (réouverture en 2023)

Saintlo Toronto (en développement)

Auberge internationale de Québec

Auberge festive Sea Shack (Sainte-Anne-des-Monts)

Auberge Griffon Aventure (Gaspé)

Auberge La Malbaie

Auberge Internationale de Rivière-du-Loup

Photo : L’Auberge Internationale de Rivière-du-Loup fait maintenant partie d’un nouveau collectif d’auberges de jeunesse, Saintlo. (Photo courtoisie)

Share
You may also like
Les visites de l’église de Trois-Pistoles ont repris
732 000 $ pour le tourisme
« Tourisme Bas-Saint-Laurent a le vent dans les voiles! »
Un nouveau conseil d’administration pour le Québec maritime

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.