- Le Journal L'Horizon - https://www.journalhorizon.com -

Bilan positif pour le Mois de l’Éverest Catherine Thériault

(Alexandre D’Astous)-Au printemps dernier, le Défi Everest a dû faire preuve de créativité afin de proposer à la population une version revisitée de son concept. De là est née la toute première présentation du « Mois de l’Everest Catherine Thériault » qui s’est terminé le 30 septembre avec un bilan positif.

Ce sont plus de 1 000 participants qui se sont inscrits à ce Défi Everest revisité où l’objectif était toujours le même : atteindre le sommet de l’Everest (8 848 m) par la marche en dénivelé, en équipe ou en solo, afin de récolter des fonds pour les organismes communautaires. La formule virtuelle du « Mois de l’Everest » aura permis à des grimpeurs de partout au Québec, du nord du Nouveau-Brunswick, jusqu’à Vancouver et même en France, de participer et de donner une saveur unique à l’événement.

Le plus accessible possible

« Nous avons voulu rendre le Défi le plus accessible possible en donnant la possibilité aux personnes intéressées de s’inscrire à coût modique. La mise en place de notre nouvelle application mobile a également permis à des personnes situées aux quatre coins du Québec de participer, et même au-delà des frontières, chose qui n’aurait pu être possible avec la formule traditionnelle du Défi », explique Yvan L’Heureux, président-fondateur du Défi Everest.

« Nous avons fait la démonstration qu’il est toujours possible d’organiser notre temps et nos esprits pour laisser place à la créativité et à la rêverie qui ont permis à des centaines de participants d’aller au-delà d’eux-mêmes et d’apporter une contribution personnelle et unique au mieux-être des organismes d’entraide de leur milieu », commente Régis Malenfant, vice-président du Défi Everest.

Bilan préliminaire de 110 000 $

Le bilan préliminaire s’élève à plus de 110 000 $ amassés, montant qui sera distribué aux organismes bénéficiaires du Défi Everest. « Il était primordial pour nous de maintenir nos événements, peu importe la formule, pour maintenir l’aspect caritatif de notre mission. L’année 2020 est difficile et les organismes ont besoin plus que jamais de recueillir des dons pour maintenir leurs activités et leur permettre de voir au bien-être de nos communautés », déclare Yvan L’Heureux.

Rappelons que le Défi Everest assume l’ensemble des frais administratifs et que 100% des dons amassés par les équipes sont distribués à l’organisme de leur choix.

Dépassement et chaleur humaine

Pendant tout le « Mois de l’Everest Catherine Thériault », l’organisation a été témoin de nombreuses et belles histoires, et ce, partout au Québec. La page Facebook du Défi s’est transformée en un lieu de rassemblement virtuel où les participants partageaient fièrement leur progression et leurs accomplissements. Photos, vidéos, témoignages, l’humain a véritablement été au cœur de cette édition malgré la distanciation. L’organisation a eu de nombreux coups de cœur et est heureuse de voir à quel point les gens se sont approprié le Défi Everest.  

Une vision pour 2021

L’organisation du Défi Everest planche déjà pour la présentation 2021. Les idées sont multiples et plusieurs belles options sont déjà en train de se construire. L’équipe travaille actuellement sur une version virtuelle améliorée tout en gardant la possibilité de tenir des éditions physiques, possiblement dans de nouvelles villes. Les grimpeurs sont donc invités à demeurer à l’affût pour connaître tous les détails des prochains projets. 

L’application mobile du Défi Everest demeure disponible en mode pratique pour ceux et celles qui aimeraient continuer leurs entraînements en dénivelé et suivre leur évolution.

Le Mois de l’Everest Catherine Thériault est rendu possible grâce à la donatrice Catherine Thériault et aux partenaires Boralex (Témiscouata-sur-le-Lac), la Clinique dentaire McNeil et associés (Rivière-du-Loup), Cascade (Témiscouata-sur-le-Lac), Les Industries Desjardins (Rivière-du-Loup), Tim Hortons (module Macadam Ultra), les villes de Rivière-du-Loup, Témiscouata-sur-le-Lac et de La Pocatière.

Une des équipes ayant participé au Mois de l’Evererst. (Photo courtoisie)

[1]Share [2]