Accueil > Actualités > Augmentation des limites de glyphosate : « On a confié la bergerie au loup »

Augmentation des limites de glyphosate : « On a confié la bergerie au loup »

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Québec solidaire a réagi ce vendredi matin au fait que c’est le géant Bayer qui a provoqué une consultation publique sur l’augmentation des limites de glyphosate.

« Le géant Bayer fait son profit sur l’herbicide Roundup, dont l’ingrédient actif est le glyphosate! Comment peut-on accepter que cette multinationale provoque une consultation publique sur la hausse des limites de ce produit? », commente la responsable pour Québec solidaire en matière d’agriculture, de pêcheries et d’alimentation, Émilise Lessard-Therrien.

On a confié la bergerie au loup. Faire confiance à l’industrie des pesticides pour suggérer un changement aussi important que la quantité de résidus de glyphosate autorisée sur les légumineuses et les noix est simplement scandaleux. 

Une hausse incompréhensible

« Mais l’idée même de rehausser les résidus de pesticides sur les légumineuses est incompréhensible. Je suis incapable de m’expliquer comment Santé Canada peut ouvrir la porte à cette proposition. Au Québec, on veut des grains cultivés avec moins de pesticides pour notre santé et celle de l’environnement. Et revoir les normes pour favoriser quoi? Des denrées qui proviennent de l’étranger! Nos producteurs et productrices agricoles n’ont pas besoin de plus de compétition », poursuit Mme Lessard-Therrien.

« Si vous aviez besoin d’une seule bonne raison de faire l’indépendance du Québec, Santé Canada vient de vous en fournir toute une. Le Canada est à genoux devant Bayer et c’est franchement honteux », lance-t-elle.

Photo: Émilise Lessard-Therrien. (Photo Facebook)

Share
You may also like
Les Producteurs de grains saluent les objectifs du gouvernement
La Financière agricole maintient son action
Un Défi 12 $ pour la relance et l’autonomie alimentaire
Les Jardins du Clocher fêtent sa première récolte

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.