Accueil > Actualités > 4 880 000 $ pour le réseau routier local

4 880 000 $ pour le réseau routier local

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Afin de la soutenir dans l’amélioration de son réseau routier local, le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 4 880 367 $ dans la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata.

Quatre municipalités de la MRC des Basques obtiennent de l’aide, soit Sainte-Rita, Sainte-Françoise, Trois-Pistoles et Saint-Éloi. C’est le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif qui en a fait l’annonce ce lundi.

« C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous annonçons cette aide financière. Le gouvernement est présent pour soutenir les municipalités de Rivière-du-Loup-Témiscouata. Toutes les enveloppes ont été bonifiées depuis 2018, car nous savons que les besoins sont grands. Il s’agit d’un bel exemple de l’importance que nous accordons à l’amélioration du réseau routier local, mais également à la qualité de vie des citoyennes et citoyens de Rivière-du-Loup-Témiscouata », déclare le député Tardif.

Trois volets

Cette somme, provenant du Programme d’aide à la voirie locale (PAVL) du ministère des Transports, servira à plusieurs projets, partout dans la circonscription. Les projets visés touchent trois volets du programme. Sainte-Françoise et Saint-Éloi obtiennent deux montants chacune. Sainte-Françoise reçoit 347 246 $ du volet redressement et 13 000 $ du volet entretien tandis que Saint-Éloi obtient 13 000 % du volet entretien et 30 000 $ pour l’entretien supramunicipal.

Trois-Pistoles reçoit 495 645$ du volet redressement et Saint-Rita obtient 348 805$ du même volet. À noter que 42 des 43 municipalités de la circonscription ont reçu des plus petits montants du volet Entretien.

Répondre à de nouveaux besoins

Ce programme d’aide aux municipalités a été entièrement revu, tel qu’annoncé en février 2021. Parmi les changements apportés, notons l’ajout de volets additionnels afin de répondre à de nouveaux besoins ainsi que la mise en place de meilleures pratiques de gestion pour certains d’entre eux, telles que des appels de projets et des critères de sélection. De plus, les modalités ont été uniformisées, les exigences administratives simplifiées et un meilleur soutien sont dorénavant offerts aux organismes admissibles, notamment aux municipalités moins bien nanties.

« Votre gouvernement demeure à l’écoute des besoins des régions et des municipalités afin que tous puissent bénéficier d’infrastructures sécuritaires et plus efficaces. Nous continuerons cette étroite collaboration avec les municipalités qui aura des retombées positives pour l’ensemble des communautés. D’autant plus que ces investissements importants contribueront également à la relance de l’économie locale et régionale », commente le ministre des Transports, François Bonnardel.

Photo: Le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif. (Photo courtoisie)

Share
You may also like
Une économie carboneutre, sans pétrole
Nadine Girault cesse temporairement ses activités en raison d’une blessure au dos
Les chefs fédéraux doivent rembourser la subvention salariale
Le gouvernement retarde le retour au bureau de ses employés de bureau

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.