Accueil > Économie > Une première femme à la présidence de l’UPA du Bas-Saint-Laurent

Une première femme à la présidence de l’UPA du Bas-Saint-Laurent

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Propriétaire unique de l’érablière Nathalie Lemieux et copropriétaire de la ferme Ricet, de Saint-André-de-Kamouraska, une entreprise laitière, Nathalie Lemieux devient la première femme à la présidence de l’UPA du Bas-Saint-Laurent.

Cette qui avait remporté le titre d’agricultrice de l’année au Bas-Saint-Laurent en 2019 a été élue par les délégués lors de l’assemblée générale annuelle de l’organisation, vendredi dernier à Sainte-Luce.

Elle succède à Gilbert Marquis, du Bic, qui était président depuis 2012. Julie Gagnon, de la Ferme Ciboulette, de Saint-Pierre-de-Lamy, a été élue sans opposition à la 1re vice-présidence poste qui était occupée par Nathalie Lemieux.

Un travail d’équipe

« Ce sera assurément un travail d’équipe, de collaboration et de concertation avec les acteurs du milieu, députés, MRC et municipalités ainsi qu’avec les producteurs, productrices et les différents groupes de l’UPA » a mentionné Mme Lemieux sur la façon dont elle entend assumer la présidence.

Gaz à effet de serre

Le rapport d’activités de la dernière année a été présenté sommairement laissant place aux présidents des syndicats locaux de faire part d’un bon coup. L’assemblée a été aussi l’occasion d’entretenir les délégués sur les gaz à effet de serre en agriculture et de faire part des pistes de réduction.

Les résolutions étudiées et adoptées traduisent les principales préoccupations des producteurs soulevées dans les assemblées générales des syndicats locaux notamment en lien avec l’aménagement et environnement, les programmes de soutien et le développement régional.

Martin Caron, président général de l’Union, présent à cette assemblée a été en mesure de répondre aux questions des délégués sur les différents sujets d’actualité.

Vitalité et durabilité

C’est sur le thème Agriculture-Foresterie – Vitalité et durabilité que la Fédération de l’UPA du Bas-Saint-Laurent a tenu cette 93e assemblée générale annuelle en marge du congrès général qui se tiendra à Québec les 5, 6 et 7 décembre 2023.

Rappelons que le territoire de la Fédération de l’UPA du Bas-Saint-Laurent couvre les huit MRC du Bas-Saint-Laurent comprenant 114 municipalités. La Fédération régionale représente 1 952 entreprises agricoles et plus de 9 000 entreprises forestières.

Photo : Nathalie Lemieux avait remporté le titre d’agricultrice de l’année au Bas-Saint-Laurent en 2019. (Photo courtoisie Johanne Fournier)

Share
You may also like
Le manque de précipitation affecte les récoltes
Budget en agriculture : la CAQ bat la motion de Pascal Bérubé
Budget fédéral : le milieu agricole déçu
Des préoccupations pour l’avenir de certaines entreprises agricoles

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.