Accueil > Idées > Un travailleur de rang dans la MRC des Basques ?

Un travailleur de rang dans la MRC des Basques ?

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(M.J.) Cette détresse psychologique des familles agricoles, Giovanny Lebel sait très bien qu’elle existe. Agent de développement agricole et porte-parole pour la Commission agricole de l’Écosociété les Basques, il mentionne que dans la MRC des Basques, deux producteurs agricoles se sont récemment suicidés. « Tout le monde est conscient de cette détresse. Nous travaillons avec le CSSS des Basques pour regarder les ressources en place. Il faut déceler les cas et aller vers l’agriculteur car il n’est pas porté à demander de l’aide »
Lui-même est un producteur d’agneaux de Saint-Jean-de-Dieu. Sa ferme de 600 brebis a été transférée à son fils. Elle est sous intégration et il produit à contrat pour une compagnie à qui le troupeau appartient. « Depuis les quinze dernières années, la pression est de plus en plus forte. C’est difficile de rentabiliser nos entreprises agricoles. Il faut des politiques gouvernementales qui valorisent l’agriculture ».

L’agriculture dans les Basques
La Commission agricole regroupe des producteurs, des citoyens et des intervenants économiques. Ensemble, ils tentent de cerner les priorités de l’agriculture dans la MRC des Basques. La Commission a mis en œuvre la Route des couleurs qui consiste à implanter des cultures paysagères, annuelles ou pérennes, sur des parcelles abandonnées ou en voie de le devenir.
Sur notre territoire, près de 1 400 hectares de terres en friches seraient disponibles pour différents projets. « Nous voulons mettre en place une banque répertoriant ces  terres  afin qu’elles puissent être vendues, par exemple, à des jeunes  qui voudraient s’y installer pour des productions animales ou végétales », explique Giovanny Lebel qui croit que plusieurs cultures seraient intéressantes comme celles des grains biologiques sans gluten  chanvre, avoine nue, sarrasin – ou comme celles des plantes énergétiques tel le panic érigé.

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.