Accueil > Actualités > Un nouveau cas positif à la COVID-19 dans la région

Un nouveau cas positif à la COVID-19 dans la région

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent rapporte un nouveau cas positif à la COVID-19 dans la région, plus précisément dans la MRC de Rimouski-Neigette.

Cet ajout porte à 46 le nombre de cas dans la région depuis le début de la pandémie et à 10 dans Rimouski-Neigette d’où proviennent la plupart des nouveaux cas. Après un employé de l’Épicerie Brillant du Bic, voilà qu’un patient de l’Hôpital de Rimouski a été testé positif.

Des 46 cas, 33 sont rétablis et deux personnes sont actuellement hospitalisées. La région compte deux décès.

Mise au point concernant l’Hôpital de Rimouski

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent fait une mise au point concernant certaines informations véhiculées dans les médias au sujet de l’Hôpital de Rimouski.

« Tout d’abord, il est important de rassurer la population. L’Hôpital de Rimouski n’est pas en quarantaine. Deux personnes ont été testées positives à la COVID-19, lors de vérifications de routine, effectuées les 20 et 21 mai derniers. Dès lors, le comité d’éclosion a déclenché le processus d’enquête et s’est mis en situation de veille d’éclosion. L’unité de médecine, 4C, a été placée en isolement préventif. Les usagers et les employés concernés par la situation sont dépistés préventivement », précise la conseillère en communication de l’organisme, Ariane Doucet-Michaud.

Tour d’horizon des Basques

La grande collecte des contenants consignés se tient ce samedi 23 mai partout sur le territoire de la MRC des Basques. À Saint-Clément, la collecte aura lieu de 8 h à 11 h devant la patinoire municipale. Tous les contenants amassés permettront de financer des projets jeunesse dans Les Basques. À Saint-Clément, l’argent servira à l’organisation du Terrain de jeux.

Une aide financière doit accompagner l’ouverture des camps de jour

La députée de Vaudreuil et porte-parole de l’opposition officielle en matière de sécurité publique, Mme Marie-Claude Nichols, salue l’annonce concernant l’ouverture des camps de jour à compter du 22 juin, mais est préoccupée de l’absence de moyens pour assurer la sécurité des jeunes et des moniteurs. Mme Nichols presse le gouvernement de mettre en place une aide financière pour soutenir l’activité des camps de jour en toute sécurité.  

Mme Nichols soutient qu’en raison des nouveaux ratios pour les groupes et des nouvelles mesures sanitaires qui seront imposées aux camps de jour en raison de la COVID-19, il est nécessaire de prévoir un soutien financier urgent aux municipalités et aux organisations qui offrent ces services essentiels aux jeunes et leurs familles pendant la période estivale.

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.