Accueil > Actualités > Un merci pour service rendu à mon collègue Wilfrid Lepage, ex-maire de Saint-Simon

Un merci pour service rendu à mon collègue Wilfrid Lepage, ex-maire de Saint-Simon

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

Jean-Marie Dugas, maire de Notre-Dame-des-Neiges , réagit lui aussi à la démission de Wilfrid Lepage.

C’est avec tristesse que j’écris ces lignes.  Quand on m’a approché une première fois pour considérer de me présenter à la Mairie de Notre-Dame-des-Neiges, j’ai dit non.  J’étais nouvellement arrivé ici et vous et moi savons fort bien que la vie politique à ce niveau n’obtient que peux de reconnaissances. Aussi je n’étais pas préparé à endurer les doléances mensuelles!

Quatre années plus tard, j’ai dit oui parce que j’ai découvert entre temps une communauté qui se soutien dans les hauts et les bas de la vie municipale.  Je me considère privilégié comme élu d’avoir un pareil soutien des citoyens, du Conseil, de l’administration et du volet voirie de la municipalité.

C’est en réalisant ce qui se passait au Conseil de la municipalité de Saint-Simon que j’ai compris le réel défit de l’élu à ce niveau.  Au gré des évènements, je me rappelle avoir mentionné à mon collègue Wilfrid, ex-maire de St-Simon désormais, mon estime de le voir continuer à siéger malgré une opposition qui n’a de bien que d’être négative, et cela de tout instant et, Dieu me protège, à temps plein.

L’objet de la présente est d’offrir honneur et reconnaissance à un collègue qui aura entre autre mis sa santé au coeur de son dévouement pour ses concitoyens malgré les vents contraires.  Bien sur, comme nous tous, Wilfrid a démontré que « si on savait tout ce que l’on ne sait pas, on saurait bien des choses » et que « à trop vouloir bien faire, on fait mal ».  Il a parfois, faute de ressources et à vouloir faire avancer les choses plus rapidement, dépassé les limites selon certains fonctionnaires à Québec!!!  On en a parlé, et dans les circonstances connues, j’aurais surement fait comme lui pour venir en aide à ma municipalité si j’en avais eu l’occasion.  Merci pour le mentorat à cet égard, j’aurai plus de retenue à l’avenir.

Wilfrid, cher collègue qui nous quitte sur la scène municipale, votre dévouement pour votre communauté vous honore surtout dans les circonstances dans lesquelles vous avez du évoluer pendant ces six longues années.  Retirez vous dans la plénitude de vos terres et partez la tête haute!

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.