Accueil > Actualités > Un guide de repérage de situations de maltraitance envers les personnes aînées

Un guide de repérage de situations de maltraitance envers les personnes aînées

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

La Concertation régionale pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées du Bas-Saint-Laurent présente le Guide de repérage de situations de maltraitance envers les personnes aînées.

Destiné aux organismes communautaires offrant des services aux personnes aînées de la région, ce Guide est le fruit de travaux concertés de dizaines d’organisations communautaires réparties sur l’ensemble du territoire bas-laurentien.

La rédaction et la diffusion de ce Guide, incluant une trajectoire de soutien au repérage de situations de maltraitance, répondent aux vœux exprimés par bon nombre de groupes communautaires oeuvrant auprès des personnes aînées de leur territoire quant à l’importance de clarifier les rôles et responsabilités des différentes organisations en matière de repérage. « Lors des tournées de consultations auprès des personnes impliquées dans les comités locaux travaillant à la prévention de la maltraitance, beaucoup me confiaient hésiter à repérer les situations de maltraitance dont elles étaient témoins, ne sachant pas à qui référer la situation par la suite. On me disait ne pas se sentir outillées pour accompagner les personnes aînées vivant des situations de maltraitance. Les gens ne savaient pas comment faire et jusqu’où aller dans leur accompagnement », souligne Linda Bérubé, coordonnatrice régionale spécialisée en matière de maltraitance envers les personnes aînées.

Le Guide permet de clarifier le rôle des organisations lors du repérage et précise les actions à mener en se basant sur le niveau de dangerosité des situations. Son contenu mise sur le savoir-être et le savoir-faire en matière de repérage.

L’une des forces du Guide est basée sur la reconnaissance et la validation des résistances et des craintes des personnes aînées à demander de l’aide.

Pour Mme Bérubé, « la production de ce Guide représente un travail de concertation colossal. Près d’une centaine de personnes ont mis l’épaule à la roue en participant à plus d’une trentaine de rencontres dans tout le Bas-Saint-Laurent. Ces rencontres nous ont permis d’identifier nos façons de faire en ayant comme objectif fondamental la sécurité et le respect de l’autonomie des personnes aînées de notre région qui, rappelons-le, représentent de 24 % à 33 % de la population selon les territoires locaux ».

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, ainsi que l’ensemble des Caisses Desjardins du Bas-Saint-Laurent, ont emboîté le pas en soutenant financièrement la production du Guide. De son côté, le Centre d’assistance et d’accompagnement aux plaintes Bas-Saint-Laurent (CAAP BSL) a accepté d’être fiduciaire de la subvention accordée par Desjardins.

Une vingtaine d’ateliers de formation au repérage de situations de maltraitance seront offerts aux organisations communautaires sur l’ensemble du territoire bas-laurentien dès l’automne 2019.

La Concertation régionale pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées du Bas-Saint-Laurent regroupe les membres suivants : le Centre d’assistance et d’accompagnement aux plaintes (CAAP) Bas-Saint-Laurent; les Centres d’action bénévole (CAB) du Bas-Saint-Laurent; le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) Bas-Saint-Laurent; le Centre de justice de proximité (CPJ) Bas-Saint-Laurent; le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent (deux personnes déléguées); la commissaire aux plaintes et à la qualité des services du CISSS du Bas-Saint-Laurent; la Caisse Desjardins de Rimouski; les Entreprises d’économie sociale d’aide à domicile (EÉSAD) du Bas-Saint-Laurent; Héritage Bas-Saint-Laurent/Heritage Lower Saint-Lawrence; la Sûreté du Québec ; la Table de concertation des personnes aînées du Bas-Saint-Laurent (TCABSL); quatre personnes déléguées des comités locaux en maltraitance envers les personnes aînées et la coordonnatrice régionale spécialisée en matière de maltraitance (CRM).

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.