Accueil > Actualités > Transport aérien régional : un an d’immobilisme déplore Joël Arseneau

Transport aérien régional : un an d’immobilisme déplore Joël Arseneau

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Selon le PQ, personne ne fera la fête alors qu’on célèbrera dans les prochains jours la première année d’existence pour le comité permanent sur le transport aérien du gouvernement de la CAQ.

Le député des Îles-de-la-Madeleine à l’Assemblée nationale et porte-parole du Parti Québécois en matière de transports et mobilité durable, Joël Arseneau, déplore l’immobilisme du ministère des Transports et de la Mobilité durable (MTMD) et rappelle que les gens des régions font encore les frais d’un gouvernement distrait et déconnecté de la réalité.

« Il y a un an, je disais ”le vrai travail commence”. Aujourd’hui, on est au même stade. Ce n’est pas normal. » — Joël Arseneau

« Voici le bilan : depuis un an, le comité permanent s’est rencontré à seulement deux reprises. Un programme important, le Programme d’aide au maintien des services aériens régionaux a été aboli. Aucune solution concrète n’a été mise en place », illustre Joël Arseneau.

Propositions de solution ignorées

Le député des Îles-de-la-Madeleine rappelle qu’il a proposé plusieurs solutions à maintes reprises au gouvernement, mais que celles-ci ont été ignorées. « Qu’en est-il de ma suggestion d’inclure les organismes communautaires et des représentants d’aéroports régionaux sur le comité ? Qu’en est-il de ma proposition d’ajouter un volet Innovation au Programme d’accès aérien aux régions faite à la ministre des Transports, Geneviève Guilbault, et à son adjoint Yves Montigny ? ».

Pour Joël Arseneau, les gens des régions méritent la même considération que les gens des grands centres. « Pour plusieurs personnes – dont des malades ayant besoin de soins – la seule manière de se rendre à l’extérieur de leur région, c’est de prendre l’avion. Je ne peux pas croire qu’en 2024 le gouvernement ne comprenne pas l’importance des dessertes aériennes régionales pour nos communautés. Nous, gens des régions, ne devons plus être considérés comme des citoyens de seconde zone ! », conclut-il. 

Photo : Le député Joël Arseneau. (Photo courtoisie)

Share
You may also like
Mises à pied chez Pascan : ça coupe les ailes des régions
Ottawa doit prendre ses responsabilités pour le transport aérien régional
Transport aérien régional : un comité de travail bien reçu
L’UMQ demande une rencontre rapide sur la relance des services aériens régionaux

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.