Accueil > Actualités > Récupération des Basques au service du développement durable

Récupération des Basques au service du développement durable

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

Récupération des Basques fait la cueillette et le tri des matières recyclables. L’entreprise opère aussi une mini-usine de production de granules à partir de branches d’arbres. En période estivale, dix-huit personnes y travaillent.
En septembre 2012, suite à un incendie qui a détruit ses infrastructures, Récupération des Basques s’est vu dans l’obligation d’envoyer la cueillette de ses matières recyclables dans un centre de tri à l’extérieur de la MRC. Un an plus tard, l’édifice abritant le centre de tri est reconstruit et Récupération des Basques reprend du service dans des locaux et des équipements plus adaptés. Cette expérience a démontré que son mode de traitement des matières est plus avantageux, du point de vue économique et environnemental, que l’envoi par camion de la matière à recycler à l’extérieur de la MRC. Outre cette gestion locale, l’entreprise performe par son mode de cueillette. En effet, collecter les matières recyclables dans des sacs en plastique est une option bien moins onéreuse que celle des bacs roulants car il n’est pas nécessaire de se doter de camions avec des bras mécanisés.
Le mode de cueillette minimise la contamination et permet une meilleure qualité des matières recyclées. Ainsi, Récupération des Basques arrive facilement à revendre ses matières recyclées. Marie-Josée Bérubé, directrice générale de Récupération des Basques, estime que l’entreprise répond directement aux objectifs du développement durable.
Une usine à granules
Récupération des Basques opère aussi une usine à granules à Notre-Dame-des-Neiges qui transforme des branches d’arbres et des sapins de Noël en granules de chauffage. Il y a six ans, l’entreprise a pris conscience du coût associé au traitement des matières générées par l’écocentre, notamment les branches d’arbres et du coût croissant du chauffage de l’édifice abritant le Centre de tri. Outre cette dimension économique, on dénote un problème d’espace car ces matières ligneuses sont volumineuses.
Récupération des Basques s’est alors lancé le défi de créer une filière biomasse. Gaston Deschênes, conseiller en développement économique au CLD des Basques, suit alors une formation. L’usine de granules voit le jour avec l’aide de plusieurs partenaires : CLD des Basques, SADC des Basques, DEC Canada, MAMROT, Pacte rural et MDEIE.

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.