Accueil > Économie > Québec souligne la réouverture des chantiers de construction et des entreprises manufacturières

Québec souligne la réouverture des chantiers de construction et des entreprises manufacturières

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-À l’occasion d’une visite au chantier de Construction Michel Gagnon Ltée à Trois-Rivières, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, et le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, ont souligné la réouverture complète de l’ensemble des chantiers de construction et des entreprises manufacturières au Québec.

À compter de ce lundi, tous les chantiers de construction reprennent leurs activités, soit les chantiers du résidentiel, de l’institutionnel, du commercial, de l’industriel ainsi que ceux du génie civil et de la voirie, incluant ceux du transport collectif et routiers.

Outre l’industrie de la construction, les entreprises manufacturières de tout le Québec pourront aussi reprendre leurs activités, à condition de ne compter qu’un nombre maximal de 50 travailleurs, plus la moitié des employés excédentaires par quart de travail. Ces entreprises seront autorisées à reprendre leurs activités sans restriction à compter du 25 mai.

Les ministres Boulet et Fitzgibbon ont profité de leur visite pour rappeler l’importance de respecter les mesures sanitaires mises en place pour permettre la reprise des activités des chantiers de construction et des entreprises manufacturières en toute sécurité.

Rappelons que cette décision, appuyée par les autorités de la santé publique du Québec, est toutefois sujette à changement en fonction de l’évolution de la situation sanitaire au Québec.

Protéger les travailleuses et les travailleurs

Le ministre Jean Boulet a rappelé que les entreprises doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer une réouverture sécuritaire. Pour ce faire, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a préparé une trousse pour outiller les employeurs et les travailleuses et travailleurs pour prévenir les risques de propagation de la COVID-19 et pour assurer la santé et la sécurité de tous. Cette trousse est disponible sur le site de la CNESST.

Les 300 inspectrices et inspecteurs de la CNESST seront aux aguets et assureront une présence sur les chantiers pour faire respecter les consignes sanitaires du Guide COVID-19 – Chantiers de construction. Ils peuvent intervenir en cas de plainte, de droit de refus ou d’accident du travail grave, en plus d’exiger la correction des situations dangereuses, d’assurer la conformité à la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) et aux règlements et d’exiger la fermeture d’un chantier pour ceux qui ne respectent pas les règles.

« Le mot d’ordre sur tous les chantiers sera : on continue de se protéger. Notre gouvernement a travaillé en étroite collaboration avec la santé publique, les partenaires du milieu de la construction et la CNESST pour assurer la santé et la sécurité des travailleuses et des travailleurs. Je m’attends à ce que le retour au travail se déroule dans l’ordre et dans le plus strict respect des mesures sanitaires prescrites par les autorités de la santé publique », indique Jean Boulet.

« Aujourd’hui, nous permettons l’ouverture de tous les chantiers de construction et toutes les entreprises manufacturières, une étape importante de la réouverture de notre économie. Ce redémarrage s’ajoute aux commerces de détail à l’extérieur de la CMM et devient essentiel, afin d’assurer au Québec un retour vers la prospérité. Nous sommes convaincus que cette relance s’effectuera dans le respect des consignes de distanciation physique émises par la santé publique et des protocoles de la CNESST », mentionne Pierre Fitzgibbon.

Photo: L’industrie de la construction est active depuis ce lundi. (Photo Unsplash)

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.