Accueil > Culture > Projet de recherche-création maritime

Projet de recherche-création maritime

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Spect’Art Rimouski, en collaboration avec le Site historique maritime de la Pointe-au-Père et le Réseau Québec Maritime, accueille écH2osystème, un grand projet de recherche-création acrobatique maritime sur le Saint-Laurent qui fera escale au Site historique du 14 au 22 septembre.

Porté par Geneviève Dupéré depuis 2017, ce projet sillonne le Saint-Laurent du fleuve au golfe pour mettre en scène ce qui nous relie à cet écosystème aujourd’hui. À ce jour, plus de 300 scientifiques, pêcheurs et membres de l’industrie maritime et portuaire ont collaboré au fil du récit. Cette résidence permettra de créer des séquences acrobatiques maritimes qui prendront vie lors de la création d’un spectacle de cirque documentaire sur le Saint-Laurent en 2024.

Une résidence ancrée sur le territoire

Du 14 au 22 septembre, l’équipage travaillera avec des collaborateurs maritimes de diverses expertises, dont des océanographes, des plongeurs, des membres d’équipages de navires de recherche, des experts en électronique marine, etc. Les collaborateurs croiseront alors leurs savoirs et savoir-faire aux connaissances acrobatiques de l’équipage d’écH2osystème afin de chercher comment mettre en scène la recherche océanographique et le milieu maritime rimouskois.

Le O, un navire acrobatique maritime

La résidence se fera à bord du O d’écH2osystème, un appareil inédit, à la fois acrobatique et maritime. Le O permet d’embarquer 2 acrobates à bord et est manoeuvré par un maître d’équipage. Il est conçu pour être accroché à une grue sur les berges du Saint-Laurent, les quais ou les ports, de sorte que c’est l’eau qui devient le coeur du récit.

La dynamique du O évoque la dynamique sur le pont des navires de recherche scientifique, de pêche et de la marine marchande. Sa circularité évoque tant le cycle des marées qu’une roue de navigation. Conçu par Geneviève Dupéré en tant que chercheuse au CRITAC (Centre de recherche, d’innovation et de transfert en arts du cirque), le O a été construit au chantier naval du Groupe Océan. Sur près de 2 années, l’ingénierie de cet appareil a été développée par Doorspec et l’électronique marine a été réalisée par une compagnie rimouskoise, Multi-électronique (MTE).

« Le O s’accroche à la grue par un seul point, ce qui fait qu’il tangue comme un navire. Quand il monte en hauteur, j’explore le Saint-Laurent en profondeur”, mentionne Geneviève Dupéré.

Présentation publique

La population ainsi que les touristes pourront découvrir ce projet de différentes façons. De passage sur le Site historique maritime de la Pointe-au-Père, il sera possible d’observer l’appareil acrobatique maritime inédit appelé le O d’écH2osystème et d’être témoin de différentes étapes de travail et d’exploration. Lors de la dernière journée de la résidence, soit le 22 septembre, une présentation publique d’une durée de 15 minutes sera offerte à 17 h sur le quai de Pointe-au-Père.

Cette présentation sera l’opportunité de découvrir la nature du travail de recherche-création acrobatique maritime. Une causerie avec les collaborateurs scientifiques et maritimes ainsi qu’avec les deux acrobates et les membres de l’équipage suivra à 17 h 30 pour répondre aux questions et discuter du projet.

En plus du travail concerté de Spect’Art Rimouski, du Site historique maritime de la Pointe-au-Père et du Réseau Québec Maritime, cette résidence est réalisée en collaboration avec l’Université du Québec à Rimouski et l’Institut des sciences de la mer, la Compagnie des autres, Reformar, les grues Denis Lepage et le Motel Bienvenue. Les partenaires de navigation de l’ensemble du projet sont l’École nationale de cirque, le Réseau Québec Maritime, Doorspec, Multi-Électronique et le Groupe Océan. Le soutien du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec rend possible la tenue de cette résidence de travail.

Share
You may also like
Duos d’auteurs recherchés pour deux résidences de création

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.