Accueil > Actualités > Profiter de la Saint-Valentin pour aborder la question du don d’organes

Profiter de la Saint-Valentin pour aborder la question du don d’organes

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-À l’occasion de la Saint-Valentin, l’organisme Chaîne de vie invite les Québécois à poser le geste d’amour ultime en faisant part de leurs volontés au sujet du don d’organes et de tissus à leurs proches.
 Puisque donner ses organes est sans contredit le plus grand geste d’amour que l’on puisse faire, la fête de la Saint-Valentin est le moment idéal pour faire connaître ses volontés sur cet enjeu important. Quand on sait qu’une personne peut sauver jusqu’à huit vies en donnant ses organes et améliorer la qualité de vie de dizaines d’autres grâce au don de tissus comme les valves cardiaques et les cornées, parler de don d’organes et de tissus serait probablement le plus beau cadeau à offrir lors du jour de l’amour.

Carte spéciale à télécharger
En cette année de pandémie, il pourrait s’avérer plus difficile de se procurer une carte de souhaits pour démontrer à ceux que l’on aime qu’ils sont importants pour nous. C’est pourquoi Chaîne de vie, un organisme dont la mission principale est d’éduquer les jeunes au don d’organes et de tissus, invite la population à télécharger une carte de Saint-Valentin toute spéciale sur le site chainedevie.org. En plus faire connaître votre volonté d’une façon ludique, vous offrirez un message porteur d’espoir pour les quelque 800 personnes en attente d’une greffe au Québec.

Nouveau site sur le don d’organes
Pour ceux qui voudraient en savoir davantage avant de faire cette grande déclaration à leurs proches, il est maintenant possible de consulter le tout nouveau site chainedevie.org. Ce site bilingue vise à informer et sensibiliser le public et permet de répondre aux questions que plusieurs se posent sur le don d’organes. On y retrouve, entre autres, des textes informatifs, de courtes vidéos des plus grands spécialistes en transplantation et des témoignages touchants. Le site comporte aussi une section réservée aux enseignants Chaîne de vie afin qu’elles et ils puissent y trouver tous les outils nécessaires pour enseigner le programme en classe. Ce nouveau site a été rendu possible grâce à la collaboration de nombreux professionnels du monde de l’éducation et de la santé et avec la générosité de la Fondation de la famille Léger, la Fondation St-Hubert, IBM, Cascades et des nombreux participants du Défi Chaîne de vie.
 
« Nous nous réjouissons de savoir que la grande majorité des gens sont en accord avec le don d’organes et de tissus, explique Lucie Dumont, la présidente et fondatrice de Chaîne de vie. Malheureusement de nombreuses personnes n’ont pas encore pris le temps de faire part de leur volonté à leurs proches. Il en résulte qu’une famille de donneurs potentiels sur trois hésiterait encore à autoriser le don d’organes faute de connaître la volonté de la personne décédée. Comme les médecins ne vont jamais à l’encontre de la volonté de la famille, de précieux dons sont perdus chaque année. Nous espérons donc que ce nouvel outil aidera la population à trouver réponse à leurs interrogations et favorisera la discussion en famille au sujet du don d’organes et de tissus. Le site permettra aussi de mieux outiller nos enseignants Chaîne de vie et aidera nos jeunes ambassadeurs à amorcer une discussion au sujet du don d’organes et de tissus avec leur famille. »
 
« Un programme d’éducation comme Chaîne de vie revêt d’une importance sociale majeure, car sans la générosité d’un donneur et de sa famille, je n’aurais jamais pu voir grandir mon fils qui n’avait que trois ans lors de ma greffe, souligne Marika Bourgault, greffée cardiaque suite à une cardiomyopathie hypertrophique. Personne n’aime parler de la mort, mais il faut plutôt penser à la vie qui se poursuit et qui permet à une autre famille de ne pas avoir à vivre un deuil que l’on peut éviter par un simple geste. » Comme la maladie dont souffre Maryka est héréditaire, son fils Dylan devra lui aussi recevoir un cœur bientôt. Il est donc important pour elle que le plus grand nombre de personnes soient sensibilisées à la cause.
 

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.