Accueil > Uncategorized > Maison familiale rurale du KRTB : pour réussir autrement

Maison familiale rurale du KRTB : pour réussir autrement

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(M.J.) En mars 2014, la Maison familiale rurale du KRTB (MFR) de Saint-Clément lançait un plan de consolidation et de développement pour la réalisation de divers projets. « Nos partenaires financiers ont répondu avec grande générosité afin d’améliorer  la qualité des services et assurer la pérennité de notre école rurale », a indiqué Normand Provençal, coordonnateur de la MFR.

Grâce à cette solidarité, la MRF a acquis une nouvelle bâtisse au 20, rue Principale à Saint-Clément afin d’y aménager son école et ses classes. On a aussi procédé à l’achat d’équipements audiovisuels, de mobilier et à l’aménagement du centre de loisirs sportif et culturel. Le total des investissements provenant de quatre MRC du Bas-Saint-Laurent s’élève à  200 000 $.

Persévérance scolaire

Depuis son ouverture en 2009, la MFR a accueilli 80 jeunes de 15 à 18 ans venant de partout au Québec. En alternance stage-études, ils peuvent terminer un diplôme d’études secondaires et une formation professionnelle dans plusieurs domaines : acériculture, production animale, secrétariat, comptabilité, mécanique de véhicules légers, etc. Ils bénéficient aussi d’un hébergement en résidence.

 Cette formule, en offrant une formation adaptée, stimule l’enracinement des jeunes dans leur milieu tout comme leur réussite scolaire qui est remarquable : 80 % d’entre eux sont diplômés, travaillent ou continuent leurs études.

Pour Bernard D’Amours, directeur de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, la MFR est « un mode de scolarisation unique et un outil contre le décrochage scolaire », la qualifiant même de « joyau ». Il a rappelé le taux de décrochage pour sa commission scolaire, soit 9,21 %, alors que celui au niveau provincial est de 18 %.

Plusieurs projets occuperont la Maison familiale rurale du KRTB au cours des prochaines années, dont la mise aux normes du presbytère.

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.