Accueil > Chronique livres > L’infirmière scolaire Cyntia Dubé lance un premier roman fantastique

L’infirmière scolaire Cyntia Dubé lance un premier roman fantastique

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous) Infirmière scolaire dans les écoles de la MRC des Basques, Cyntia Dubé lance un premier roman fantastique, Le roi fou, le premier tome des Chroniques d’Orbis, le fruit de 10 ans de travail pour cette grande passionnée de littérature.

« C’est déjà excitant de lancer un premier album, mais ce l’est encore plus en temps de pandémie. Le lancement s’est super bien passé, dans le respect de la distanciation sociale. J’ai pu m’adresser deux fois aux gens », commente-t-elle.

Le roi fou ouvre la porte sur un univers complexe où la frontière entre le bien et le mal n’est pas toujours nette. « Un roi despotique tient l’avenir d’Orbis au creux de sa main, et rien ne semble assouvir sa soif de pouvoir et de destruction. Ils sont légion à rejoindre les rangs de ses fanatiques armées, et ceux qui ne se soumettent pas à sa volonté survivent rarement assez longtemps pour s’y opposer », met en contexte l’auteure, résidente de L’Isle-Verte.

Un héros seul ne peut suffire à vaincre le tyrannique monarque. Pourtant, une poignée de destins se retrouvent entremêlés les uns aux autres, et naît fou et vaillant, l’espoir du succès. Si rien ne les dispose à s’unir, ces personnages feront face à leurs démons et surmonteront d’impossibles défis pour tenter de libérer Orbis du roi fou. Sauront-ils y parvenir?

Intérêt pour le fantastique

« L’intérêt du grand public pour le fantastiquene date pas d’hier. Grâce à la renommée d’auteurs tels que G. R. R. Martin et J. R. R. Tolkien, pour ne nommer que ceux-là, le genre connaît une popularité qui ne semble pas vouloir décroître. C’est dans cette tradition que s’inscrit le premier tome des Chroniques d’Orbis », indique l’auteure qui a toujours conservé dans ses temps libres des moments pour la lecture et l’écriture.

« C’est lors d’un souper de filles que je me suis dit l’automne dernier que je le finissais ou que j’arrêtais. Il me restait environ le tiers à écrire, et je l’ai fait en un mois en écrivant tous les jours. Je ne pensais pas avoir autant de réceptivité des maisons d’édition. Je n’ai pas eu de misère à trouver un éditeur. Je pense que le timing était bon. Les gens ont davantage de temps pour lire en période de pandémie », relate-t-elle.

Cyntia Dubé collabore notamment au blogue de La parfaite maman cinglante et au magazine La Rumeur du Loup. Les chroniques d’Orbis, tome I : Le roi fou est publié aux Éditions de l’Apothéose et est disponible en librairie et au www.leseditionsdelapothose au coût de 19,95 $.

Un lancement officiel a lieu le samedi 28 novembre à l’Hôtel Universel de Rivière-du-Loup. Cyntia confirme la sortie d’un deuxième roman en 2021 qui ne sera pas la suite du Roi fou. « J’écris maintenant tous les jours », indique-t-elle.

Photo : L’auteure Cyntia Dubé. (Photo : courtoisie)

Share
You may also like
Les auteurs Gaétan Bérubé et Réjean Pigeon lancent le roman Carrefour des âmes jumelles

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.