Accueil > Actualités > Les propriétaires des résidences privées de Saint-Jean-de-Dieu se disent rassurés

Les propriétaires des résidences privées de Saint-Jean-de-Dieu se disent rassurés

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(M. J.) Suite à des rencontres avec  le député  Jean D’Amour, le président du c.a. de Villa Dubé inc, Réjean Ouellet ainsi qu’avec des représentants du CSSS des Basques, les propriétaires des cinq résidences privées pour ainés de Saint-Jean-de-Dieu se disent rassurés face à  la réouverture de la Villa Dubé.
Le groupe de propriétaires a récemment pris la parole dans différents médias afin de partager leurs inquiétudes sur la vocation  « privée » de la Villa Dubé. Une vocation qui, disaient-ils, pouvait entrer en compétition avec leurs résidences puisqu’elle visait le même type de clientèle. Ils craignaient même pour la survie de leur entreprise respective.
Les propriétaires – André Dumont et Gilles Lanteigne de la Résidence du Roi, Sylvie Beaulieu de la Résidence Johannois,  Francine Pelletier et Jackie Roy de la Résidence la Bienveillance, Diane Jean de la Résidence Saint-Jean et Raymonde Bérubé de la Résidence Bon Séjour –  n’ont jamais été contre le projet de réouverture de la Villa Dubé. Pour eux, l’établissement demeure  un service essentiel autant pour Saint-Jean-de-Dieu que pour d’autres municipalités de la MRC des Basques.
Ils regrettent cependant de ne pas avoir été invités à la conférence de presse de M. D’Amour  – qui s’en est excusé lors d’une rencontre avec eux  – et de ne pas avoir été informés à chaque étape du projet qui a changé en cours de route.
M. Ouellet n’a pas nié que le projet se soit transformé au cours des ans puisqu’une clientèle autonome venant du privé n’était pas prévue au départ. Il a cependant affirmé que  la Villa Dubé collabora avec les cinq résidences privées, dans une vision de partenariat.  M. D’Amours  a déclaré pour sa part qu’il était « profondément convaincu que nous avons besoin de tous les établissements à Saint-Jean-de-Dieu ».
Population vieillissante
M. D’Amour, tout comme M. Ouellet,  confirment qu’une étude de marché étalée sur les vingt prochaines années prévoit une augmentation de la population d’ainés dans notre MRC, une des plus vieillissantes de la province.  Même son de cloche  lors de la rencontre avec le CSSS des Basques qui a présenté des statistiques détaillées sur l’évolution des besoins des aînés.
Présentement, les cinq résidences privées regroupent une cinquantaine de personnes âgées et emploient plus d’une douzaine de personnes.

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.