Accueil > Économie > Les producteurs de grains souhaitent un équilibre dans la Stratégie gouvernementale de développement durable

Les producteurs de grains souhaitent un équilibre dans la Stratégie gouvernementale de développement durable

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

Dans le cadre du lancement de la consultation publique en ligne qui guidera l’élaboration de la nouvelle Stratégie gouvernementale de développement durable 2022-2027, les Producteurs de grains du Québec souhaitent mettre de l’avant l’importance que l’ensemble des interventions gouvernementales en matière de développement durable assure un équilibre entre les aspects agronomique, économique et environnemental. 

«?Les producteurs de grains du Québec sont engagés depuis des années à améliorer leurs pratiques agricoles, et ce, notamment afin que celles-ci intègrent les principes de développement durable. Cependant, les mesures qui seront mises de l’avant par le gouvernement dans le cadre de cette nouvelle stratégie doivent tenir compte du contexte unique dans lequel nos producteurs québécois évoluent. Il est primordial de demeurer compétitifs face à nos voisins du sud et nos confrères canadiens tout en produisant des denrées qui respectent la qualité exigée. Nous devons nous assurer que les meilleures pratiques soient favorisées, et ce, pour le bien des citoyens et des consommateurs québécois?», affirme le président de l’organisme, Christian Overbeek.

Voici les principales recommandations des PGQ dans le cadre de l’élaboration de la Stratégie gouvernementale de développement durable 2022-2027 :

1.            L’évaluation systématique des effets et risques économiques liés à l’introduction ou la modification de réglementations ou d’initiatives (mesures, programmes, etc.) gouvernementales?;

2.            Que toutes les interventions gouvernementales en matière de développement durable soient inspirées d’un équilibre entre ses aspects agronomique, économique et environnemental dans le but de favoriser la rentabilité et la compétitivité du secteur des grains québécois?;

3.            Le remplacement de l’approche réglementaire actuelle par une approche de partenariat, d’accompagnement et d’amélioration continue, centrée sur un plan de protection propre à chaque ferme?;

4.            L’établissement d’objectifs et d’indicateurs tenant compte de l’ensemble des aspects de la réalité québécoise, son historique et ses différences avec l’étranger, notamment en matière de nordicité;

5.            Soutenir par une rémunération les biens et services environnementaux dans une optique du maintien de la rentabilité de la compétitivité du secteur des grains.

Producteurs de grains du Québec

Les Producteurs de grains du Québec (PGQ) représentent quelque 9?500 producteurs présents dans toutes les régions du Québec. Ils produisent et commercialisent des grains de céréales, dont le maïs, le blé, l’orge et l’avoine, ainsi que des oléagineux, tels que le soya et le canola. En plus de nourrir l’ensemble des autres productions, ces aliments contribuent à une saine alimentation humaine ainsi qu’à l’épanouissement de l’économie québécoise.

Cultivés sur plus d’un million d’hectares de terre, ils génèrent un chiffre d’affaires annuel de 1,3 milliard de dollars. La production de grains est le 3e secteur agricole québécois. La production et la transformation de grains représentent ensemble plus de 20?000 emplois au Québec.

Photo: Un champs de maïs. (Photo Alexandre D’Astous)

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.