Accueil > Actualités > Les bars ne pourront plus vendre d’alcool après minuit

Les bars ne pourront plus vendre d’alcool après minuit

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, confirme la mise en place à compter de vendredi de mesures encadrant les activités dans les bars afin de limiter les risques de propagation du coronavirus.

Ainsi, la vente d’alcool prendra fin à minuit pour une fermeture des lieux à 1 h du matin. Les établissements devront limiter le nombre d’occupants à 50 % de leur capacité afin de favoriser la distanciation physique et la danse sera interdite. Les clients devront rester assis. « Nous avons besoin de la collaboration de tout le monde. Nous n’hésiterons pas à prendre d’autres mesures si nécessaire. On va voir comment ça va se passer en fin de semaine. Le nombre de nouveaux cas positifs (137) aujourd’hui dépasse les 100 pour la première fois depuis plusieurs jours. Le virus est là. Il faut respecter les règles. Je me fie à l’intelligence des gens », a déclaré le ministre Dubé, qui confirme avoir eu des discussions serrées avec les associations de propriétaires de bars, dont certains sont mécontents.

Le ministre n’écarte pas l’idée de sévir de manière individuelle auprès des établissements qui ne respecteraient pas les règles. « Ça pourrait aller jusqu’à la suppression du permis d’opération. J’aime mieux être trop prudent que pas assez. La plus grande cause de propagation du virus, ce sont les bars », précise-t-il.

Un registre non obligatoire

Un registre des présences sera tenu dans les bars, mais il s’agit, du moins pour le moment, d’une mesure sur une base volontaire. « Ce n’est pas obligatoire, mais ça faciliterait beaucoup la vie de la santé publique dans l’enquête épidémiologique si jamais un cas survenait. La vitesse est la clé pour freiner les éclosions », indique le directeur national de la Santé publique, le Dr Horacio Arruda, qui demande aux gens d’éviter les rassemblements, pas seulement dans les bars.

Photo: Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé. (Photo Alexandre D’Astous)

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.