Accueil > Économie > Le transport interurbain par autobus doit être revu

Le transport interurbain par autobus doit être revu

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-La Fédération québécoise des municipalités (FQM) remercie le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, pour son intervention rapide après l’annonce, la semaine dernière, par l’entreprise Keolis Canada, du retrait des liaisons dans les régions de la Mauricie, du Centre-du-Québec, du Bas-St-Laurent et de la Gaspésie.

Le renouvellement du Programme d’aide d’urgence au transport interurbain par autobus, qui correspond à un nouvel engagement de 10 M$, répond à une demande formulée par la Fédération ainsi que ses membres et permet  le maintien d’un service essentiel en région.
 
 « Dès l’annonce du retrait des liaisons, mercredi dernier, j’ai demandé et obtenu une communication téléphonique avec M. Bonnardel pour lui demander de ne pas laisser tomber les régions et d’intervenir en urgence dans ce dossier afin d’éviter toute rupture de service. Je tiens à souligner l’ouverture du ministre qui a réagi rapidement pour assurer le maintien des services partout sur le territoire », commente Jacques Demers, président de la FQM.
 
Modèle à revoir
À titre de porte-parole des régions, la FQM souhaite le lancement d’une réflexion sur le modèle actuel qui favorise malheureusement la desserte des liaisons les plus rentables au détriment des régions.
 
« Il faut éviter de retomber dans une situation où les municipalités sont prises en otage par une entreprise telle que Keolis Canada, qui décide unilatéralement de mettre fin à un service essentiel comme nous venons de le connaître », a fait valoir M. Demers.


Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.