Accueil > Actualités > Le recteur de l’UQAR quittera son poste en décembre

Le recteur de l’UQAR quittera son poste en décembre

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Le recteur Jean-Pierre Ouellet confirme qu’il quittera la direction de l’UQAR pour prendre sa retraite à la fin du mois de décembre 2020.

Il tournera alors la page sur une carrière de plus de 30 ans dans le monde universitaire. M. Ouellet a été nommé recteur de l’Université du Québec à Rimouski en 2012. Au cours de son rectorat, l’Université a enrichi son offre de programmes dans plusieurs domaines et a affirmé son leadership en recherche sur les scènes nationale et internationale. En outre, les partenariats avec des acteurs clés se sont multipliés pour le bénéfice à la fois de l’UQAR et de son milieu.

« Je suis très fier d’avoir été associé à l’UQAR et d’avoir contribué à son essor à travers les diverses fonctions que j’ai occupées. Après une trentaine d’années dans le milieu universitaire, le temps est venu pour moi d’entamer une nouvelle étape de vie. Je retiendrai avant tout de l’UQAR la force, le dynamisme et la solidarité de sa communauté universitaire. Ces atouts se traduisent dans la qualité de la formation et de l’importance de la recherche et représentent un vibrant plaidoyer montrant que ce n’est pas la taille d’une université qui fait sa grandeur », mentionne le recteur Ouellet.

Jean-Pierre Ouellet est le huitième recteur de l’UQAR. Diplômé au baccalauréat en biologie (1984), il a été le premier diplômé à avoir dirigé l’Université. Titulaire d’une maîtrise en biologie de l’Université de Montréal (1986) et d’un doctorat en zoologie de l’Université d’Alberta (1992), il est devenu professeur en biologie à l’UQAR en 1992. Au cours de sa carrière, il a été doyen des études de cycles supérieurs et de la recherche de 2007 à 2008 et vice-recteur à la formation et à la recherche de 2008 à 2012.

La diminution dans l’Est-du-Québec du nombre de personnes en âge de fréquenter l’Université, les vagues de compressions financières et la pandémie de la COVID-19 auront été des enjeux importants au cours du rectorat de M. Ouellet. « Les défis ont été nombreux. Cependant, grâce à la solidarité de la communauté universitaire, à la qualité et à l’engagement des personnes qui la composent, ils ont été relevés avec brio. Je vais profiter des prochains mois pour faire en sorte que l’UQAR offre une expérience universitaire de qualité malgré le contexte de pandémie et assurer une transition harmonieuse avec la personne qui me succédera », conclut le recteur Ouellet. L’Université du Québec encadrera le processus pour nommer une ou un successeur. 

Photo: Jean-Pierre Ouellet (Photo Alexandre D’Astous)

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.