Accueil > Culture > Le 37e Festival international de cinéma Vues d’Afrique débute ce jeudi

Le 37e Festival international de cinéma Vues d’Afrique débute ce jeudi

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-C’est ce jeudi 8 avril à compter de minuit que démarre la programmation du 37e Festival international de cinéma Vues d’Afrique présenté par Québecor avec la diffusion sur le site de TV5unis, en première nord-américaine, du film Les sandales blanches de Christian Faure.

Tiré du roman éponyme et autobiographique de Malika Bellaribi-Le Moal publié aux Éditions Calmann-Lévy, le scénario est une adaptation de Mikaël Ollivier et Christian Faure. Le film met en vedette la chanteuse française, d’origine algérienne et marocaine, Amel Bent dans le rôle principal.

« Tout commence au début des années 60, dans le bidonville algérien de Nanterre… Malika a 5 ans. Sa mère vient de lui acheter une paire de sandales neuves. Des sandales si blanches que la fillette ne les quitte pas des yeux et ne voit pas le camion qui recule. C’est le début d’années d’hôpital, d’opérations à répétition, de souffrance et de lutte. Des années loin des siens durant lesquels la petite musulmane, aux mains de bonnes sœurs et d’infirmières catholiques, va, à la messe, découvrir la musique et le chant…  Dès lors, affrontant le racisme d’une société française qui peine à se remettre de la Guerre d’Algérie, mais butant aussi contre les aprioris tenaces de sa propre communauté, Malika va suivre son rêve et déplacer des montagnes pour devenir celle que toutes et tous appelleront un jour « la Diva des banlieues ».

Christian Faure

Après avoir été l’assistant de réalisateurs tels que Léos Carax ou Robert Altman, Christian Faure réalise une quarantaine de films pour la télévision et un long-métrage. Très souvent il participe à l’écriture en tant que coscénariste et n’hésite pas à passer d’un thriller haletant au mélodrame le plus sombre, ou d’une comédie romantique à une fiction politique et historique.

La productrice France Zobda a déclaré : « Les sandales blanches est un récit poignant, un hymne à la vie, à la résistance, à la résilience et à l’amour. En racontant sa vie, Malika raconte la France sur plus de quatre décennies, de la guerre d’Algérie aux banlieues d’aujourd’hui. Elle raconte l’émancipation sans jamais oublier d’où l’on vient, sans jamais oublier les siens. Elle raconte le succès et le choix de ne pas en faire un but, mais un outil de partage et de transmission. Elle sait transmettre le bonheur malgré son parcours et donne l’espoir à plusieurs générations. Malika Bellaribi est un modèle de femme, debout telle un roseau qui plie, mais ne casse jamais ! Un vrai combat de femme, une héroïne avec une énergie toujours positive. Il faut croire en ses rêves, qui que l’on soit ! »

Cette année, comme l’an dernier où ce fut le premier événement cinématographique à se transporter sur une plateforme de visionnements gratuits en ligne, le festival sera accessible sur le site web et les applications pour mobiles et télévisions connectées de TV5.  Une centaine de films seront à nouveau accessibles gratuitement pour une période de 48 h (à compter de minuit) pour le Canada et, lors de la dernière fin de semaine, le public international pourra profiter des projections. Bien d’autres titres seront accessibles sur le site du festival et sur celui du Cinéma Public.

Catalogue du festival : https://bit.ly/3rnpwQi

Grille horaire : https://vuesdafrique.org/programmation/

Share
You may also like
Paraloeil invite à l’avant-première du film Chroniques hospitalières
Un nouveau directeur général pour l’organisme culturel Paraloeil
Un gagnant du Carrousel international du film disponible sur la Fabrique culturelle
Deux récompenses pour la cinéaste louperivoise Annie St-Pierre

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.