Accueil > Actualités > Municipalités nourricières: L’alimentation au cœur des communautés

Municipalités nourricières: L’alimentation au cœur des communautés

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Marjolaine Jolicoeur ) – Depuis quelques mois, la population est invitée à réfléchir à un vaste projet alimentaire dans Les Basques, afin que les municipalités deviennent plus « nourricières ».

« L’objectif est d’appuyer les groupes citoyens, les organismes communautaires ou le milieu scolaire pour qu’ils développent des initiatives visant l’autonomie alimentaire », explique Louis-Philippe de Grandpré, chargé de projet pour la table de concertation COSMOSS.

L’organisme chapeautera les divers projets présentés afin d’élaborer un système alimentaire de proximité dans la MRC. Il pourrait s’agir de jardins collectifs, de forêts nourricières, d’aménagements paysagers comestibles ou de serres communautaires.

Dans cette vision de municipalité nourricière et de saine alimentation, l’accès à des aliments frais et locaux est facilité tout comme leur conservation et leur transformation dans notre région. « Avec près de 80 % des aliments consommés au Québec qui sont importés et le coût élevé des carburants, il est important de trouver des façons de continuer à bien se nourrir tout en misant sur une plus grande autosuffisance alimentaire », ajoute M. de Grandpré.

Production, transformation et consommation

Cette reconnaissance individuelle et collective de l’importance de bien s’alimenter s’appuie sur le partage des habitudes et des connaissances culinaires. Il n’y a pas si longtemps, surtout en milieu rural, on se nourrissait selon les saisons. On savait aussi comment cultiver et entreposer pour la saison froide les pommes de terre, oignons, navets, courges, poireaux, choux ou fines herbes. La récolte de plantes médicinales ou de petits fruits fait partie d’un savoir traditionnel à redécouvrir avec nos aînés, par exemple.

Jean-Sébastien Delorme, lui aussi chargé de projet à COSMOSS, s’occupera du volet transformation ainsi que du développement des cuisines collectives qu’on retrouve déjà à Trois-Pistoles, Saint-Clément, Sainte-Rita et Saint-Simon.

Afin d’appuyer les initiatives communautaires, un comité d’experts a été formé avec, entre autres, Giovanny Lebel, agent agricole de la MRC des Basques, Josée Gamache-Rioux, nutritionniste, Guylaine Ouellet, directrice de l’école de Saint-Éloi et Sonia Marchand, organisatrice communautaire du CISSS des Basques.

Des rencontres et des projets

Louis-Philippe de Grandpré sera présent dans diverses municipalités pour des rencontres d’information, comme celle qui a eu lieu à Sainte-Rita le 15 janvier dernier : « Avec une trentaine de personnes, nous avons rêvé ensemble à divers projets qui pourraient prendre forme dans cette municipalité : un jardin collectif, un verger et une serre communautaires ou une collaboration avec les enfants de l’école. Un comité s’est formé pour mettre de l’avant des projets qui pourraient nourrir beaucoup de monde dans la communauté », nous dit-il.

Le 1er mars à Saint-Jean-de-Dieu, au restaurant le Gueuleton, se déroulera une Journée de vision commune pour discuter de projets englobant l’ensemble de la MRC avec des citoyens, mais aussi des élus et des groupes communautaires.

Le 2 mars, lors d’un 5 à 7 au Caveau des Trois-Pistoles, tous sont invités à réfléchir à la possibilité d’une municipalité nourricière pistoloise et à différents projets d’aménagements comestibles. Cette rencontre est un peu le prolongement de l’Assemblée citoyenne des Trois-Pistoles, en septembre dernier, où plusieurs propositions de projets alimentaires furent soumises : développement des produits régionaux, éducation alimentaire des enfants, cours de cuisine avec des aliments locaux, récolte de plantes de bord de mer ou accès à des arbres fruitiers. Notons que le 7 mars à 19 h 30 au Café Grains de folie, une soirée documentaire sur la thématique de l’alimentation présentera deux films de l’ONF : Une île verte de Millefiore Clarkes et Cafétéria de Francine Hébert.

Information : Louis-Philippe de Grandpré au 418 851-6098

Municipalites.nourricieres@gmail.com – Page Facebook : Projet alimentaire des Basques

808-Louis Philippe de Grandpré

Louis-Philippe de Grandpré, chargé de projet pour la table de concertation COSMOSS. 

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.