- Le Journal L'Horizon - http://www.journalhorizon.com -

La tragédie de L’Isle-Verte, où en sommes-nous 5 ans plus tard ? L’Association des chefs en sécurité incendie du Québec fait le constat

 Il y a 5 ans, à la première heure du 23 janvier 2014, un incendie se déclare dans une résidence pour personnes âgées dans la municipalité de L’Isle-Verte. Cette tragédie qui fera 32 morts marquera l’histoire du Québec.

Qu’en est-il aujourd’hui de la sécurité de nos aînés ?

L’Association des chefs en sécurité incendie du Québec (ACSIQ) est préoccupée par le vieillissement de la population et la sécurité des personnes âgées. Dans son document d’orientation Voir venir! Des constats et des pistes d’action pour assurer la sécurité des collectivités québécoises déposé en juin dernier auprès du ministère de la Sécurité publique, l’ACSIQ émet des recommandations sur certaines problématiques déjà évoquées en 2015 par le coroner Me Cyrille Delâge dans le rapport d’enquête sur l’incendie de L’Isle-Verte.

Voici les principaux constats :

  • Les normes en sécurité incendie ont été modifiées et des subventions pour l‘installation de gicleurs ont été mises en place.
  • Les services de sécurité incendie du Québec font plus de prévention et d’éducation auprès des résidences de personnes âgées pour les sensibiliser à la sécurité et à l’importance d’avoir un plan d’évacuation.
  • La mise en commun des ressources dans les différents services de sécurité incendie. Depuis 1999, le Québec est passé de 960 à 673 services d’incendie.
  • Un travail est fait en partenariat avec le ministre de la Sécurité publique pour continuer à améliorer la formation des pompiers en particulier ceux dans les régions.
  • Les gestionnaires des services de sécurité incendie continuent d’être sensibilisés à l’importance de mettre en place des schémas de couverture de risques.
  • Plusieurs services de sécurité incendie offrent maintenant des services de premiers répondants ce qui permet d’être pro-actif sur leur territoire et plus spécifiquement auprès des personnes âgées.

« L’ACSIQ collabore actuellement avec le ministère de la Sécurité publique afin de faire évoluer les services de sécurité incendie au Québec. Nous sommes conscients de l’impact du vieillissement de la population et avons comme objectif commun de veiller à la sécurité optimale de la population québécoise », affirment les coprésidents de l’ACSIQ,  Jean Bartolo et Jean Melançon.

À propos de l’ACSIQ

L’Association des chefs en sécurité incendie du Québec (ACSIQ) existe depuis 1968 et regroupe plus de 1 200 cadres du milieu de l’incendie répartis dans 650 municipalités, industries et institutions de la province. L’Association a pour mission de promouvoir et d’influencer la gestion des risques de toute nature en matière d’urgence dans le domaine de l’incendie, des services de secours et de la sécurité civile. Par notre expertise, nous participons au développement des différents règlements, lois et formations touchant le domaine de l’incendie au Québec, en collaboration avec les instances concernées.

Pour en savoir plus : www.acsiq.qc.ca [1]

 

 

 

[2]Share [3]