Accueil > Actualités > La Stratégie jeunesse des SADC du Bas-Saint-Laurent

La Stratégie jeunesse des SADC du Bas-Saint-Laurent

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

Dans le cadre du 20e anniversaire de leur Stratégie jeunesse – qui a pour objectif d’inciter les jeunes de 18 à 39 ans à se lancer en affaires tout en leur donnant le goût de s’installer en région –  les huit Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) du Bas-Saint-Laurent dressent un bilan positif de leur implication .

Depuis 1997, les SADC du BSL ont investi 17 417 647 $ permettant ainsi à 1263 jeunes de bénéficier d’une aide financière afin de créer leur propre entreprise, faire une acquisition ou de prendre la relève d’une entreprise existante, et ce, sans compter les nombreux projets d’expansion auxquels elles ont participé.

La SADC des Basques a aidé, pour sa part,  162 jeunes pour un total de prêts de 2 114 715$

Le programme Stratégie Jeunesse   permet à de jeunes entrepreneurs  de bénéficier d’une contribution remboursable de 5 000 $ à 25 000 $ (sous forme de prêt personnel considéré comme mise de fonds personnelle) en plus de la possibilité d’obtenir un congé en capital (selon le cas) et intérêt pour une durée pouvant atteindre un maximum de 24 mois.

Deux jeunes impliqués dans une même entreprise peuvent compter sur un montant pouvant atteindre au total 50 000 $, ce qui constitue un bon coup de pouce à la mise en œuvre de tout projet entrepreneurial.

Assistance technique

Non seulement les contributions financières représentent un apport important pour le développement de ces projets, mais l’assistance technique pour en assurer la réussite constitue également un atout majeur. Il n’est pas rare de voir ces jeunes entrepreneurs faire appel à nouveau à leur SADC pour obtenir une aide supplémentaire dans des projets d’expansion ou de modernisation. Les conseillers(ères) Jeunesse accompagnent aussi les promoteurs sous forme d’assistance au niveau du montage ou encore, de suivi financier ou de conseils touchant les différents aspects de la gestion.

La Stratégie Jeunesse a permis à des jeunes d’entreprendre des projets dans des créneaux inexistants ou qui étaient peu occupés, comme le secteur  des microbrasseries qui a connu une croissance importante au Bas-Saint-Laurent ou de la production avicole qui était peu présente sur le territoire.

 

 

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.