Accueil > Actualités > La Maison le Puits : bien plus qu’une friperie

La Maison le Puits : bien plus qu’une friperie

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

Photo: Des bénévoles de la Maison du Puits : Rachel Roussel, Ginette Lebel, Gaétane Rioux et Réal Colpron/Journal L’Horizon

La Maison le Puits de Trois-Pistoles existe depuis près de 30 ans. On peut se procurer dans cette friperie divers articles à prix modiques et l’argent provenant des ventes est intégralement retourné à la communauté des Basques.

Présentement en campagne de financement, l’organisme à but non lucratif souhaite agrandir ses locaux situés dans une maison datant de 1858, récemment achetée de la Fabrique au coût de 75 000 $. « Cet agrandissement n’est pas un luxe, c’est un réel besoin. On manque d’espace pour l’entreposage et le rangement. Nos bénévoles n’ont pas de place pour trier les dons. Ils travaillent dans des espaces restreints et encombrés », indique la présidente Gaétane Rioux, une infirmière à la retraite.

L’équipe de bénévoles se compose d’environ 45 personnes « des bénévoles formidables, de tous âges et de tous les milieux, très généreux de leur temps », dit-elle.

Les travaux d’agrandissement estimés à 272 745 $ devraient débuter au printemps 2016. On prévoit installer un monte charge pour faciliter les déplacements sur les trois étages, deux salles d’essayages, des étagères, des armoires etc. ainsi qu’effectuer l’aménagement extérieur comme l’asphaltage du stationnement. De la somme globale, environ 80 000 $ reste à combler.

Au service de la communauté

La Maison le Puits offre des vêtements pour toute la famille, ainsi que  : articles de cuisine, équipements de sport, jouets, bijoux, souliers, bibelots, literie ou livres. Mais c’est bien plus qu’une friperie.

Solidement impliqué dans la communauté, l’organisme propose aussi du dépannage alimentaire et demeure l’un des partenaires le plus important dans la collecte des paniers de Noël. « La demande pour de l’aide alimentaire augmente, elle est de plus en plus grande », nous confie Mme Rioux.

De plus, les personnes en difficulté financière peuvent recevoir lunettes, dentiers ou du financement pour les déplacements. L’organisme répond aux demandes pour différents projets provenant des écoles, pour des stages d’étudiants à l’étranger ou des voyages humanitaires.

 Dans le cadre de ce qu’on nomme la justice réparatrice, on peut effectuer des travaux compensatoires ou communautaires à la Maison le Puits, un des seuls endroits à Trois-Pistoles procurant ce service.

 Information : 418 851.1895.

 

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.