Accueil > Actualités > La comédie de Mathieu Barrette

La comédie de Mathieu Barrette

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Texte: Marjolaine Jolicoeur/Journal L’Horizon) – Il semblerait que sur l’île aux Basques se trouve un petit étang dont l’eau est miraculeuse. On s’en sert pour la fabrication d’une bière qui crée des centaines d’emplois à Trois-Pistoles et des ventes jusqu’en Chine! La population pistoloise est divisée : faut-il encourager l’économie locale avec un produit du terroir en pleine expansion ou protéger le site en tant que joyau patrimonial?

Ces questions servent de prémisses à une œuvre de fiction de Mathieu Barrette Fin septembre, début janvier où, sous le signe de la comédie, il explore notre sentiment d’appartenance : « Quel est notre relation avec un territoire, qu’est-ce que cela apporte à notre identité? C’est aussi une histoire sur le lien entre les différentes générations de néo-ruraux occupant le territoire », explique en entrevue l’auteur pistolois pour qui le dialogue entre ces générations s’avère nécessaire sinon urgent : « Avant de sauver le monde, la planète puis les baleines, faudra d’abord se parler ».

Tout un parcours

Cette prise de parole sillonne le parcours de Mathieu Barrette, un artiste multidisciplinaire à la fois conteur, acteur, réalisateur, scénariste et auteur. Sa première expérience artistique remonte à ses quatorze ans où il fut lauréat du concours de la Grande menterie des Rendez-vous des Grandes Gueules de Trois-Pistoles, en 1999 (qu’il gagnera de nouveau en 2001).

En 2017, il a réalisé avec Myriam Coulombe l’un des premiers courts métrages de fiction en réalité virtuelle produit au Québec : Théâtre d’Automne. « Nous l’avons présenté dans plusieurs festivals de cinéma à Cannes, à Barcelone, en Suisse. On est très fiers d’avoir fait voyager cette expérience cinématographique partout dans le monde ».

Après bien des détours au cinéma et au théâtre, Mathieu Barrette a senti le besoin d’écrire autre chose que du dramatique, plutôt un texte drôle, comique, mais qui fasse aussi réfléchir. « Dans ma démarche d’écriture, j’ai bénéficié du précieux œil extérieur de Victor-Lévy Beaulieu, Sébastien Thériault, de ma blonde et de celui d’Eudore Belzile. Fin septembre, début janvier est ma première comédie. L’humour me permet de toucher un public plus large » dit celui qui signe aussi l’écriture de ses premières chansons dans ce spectacle.

La pièce met en scène Sabrina Rioux (Ariane Bellavance-Fafard) la plus belle fille de la place et Jonathan Da Coasta (Steven Lee Potvin) guitariste vedette du Bic, tous les deux spécialistes depuis l’adolescence de mauvais coups?; ils vont faire la paire pour sauver le site de l’île aux Basques. Pour Mathieu Barrette cela va créer le débat pour savoir de quel côté on se place : « Le territoire est-il en droit d’exiger qu’on s’occupe de lui, jusqu’où peut aller notre sentiment d’appartenance? ».

Mise en scène par Eudore Belzile, Fin septembre, début janvier prendra l’affiche au Théâtre du Bic du 4 juillet au 10 août ainsi que les 16 et 17 août à 20 h.

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.