Accueil > Actualités > La Chambre de commerce de Trois-Pistoles/Notre-Dame-des-Neiges veut s’impliquer dans des dossiers économiques mais aussi politiques

La Chambre de commerce de Trois-Pistoles/Notre-Dame-des-Neiges veut s’impliquer dans des dossiers économiques mais aussi politiques

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Texte et photo : Marjolaine Jolicoeur) –  Marc-André Morais, administrateur de la Chambre de commerce de Trois-Pistoles/Notre-Dame-des-Neiges,  Roberto Dionne 1er vice-président et responsable des communications, Édith April, coordonnatrice par intérim et Martin Gendreau, président 

Lors d’un point de presse, la Chambre de commerce de Trois-Pistoles/Notre-Dame-des-Neiges s’est questionnée  mais aussi pris position sur certains enjeux économiques et politiques liés à  la MRC des Basques. Afin de représenter, en 2016,  les intérêts de ses 68 membres elle veut passer à  l’action dans différents dossiers socio-économiques.

Parc industriel

Trois-Pistoles et Notre-Dame-des-Neiges possèdent un parc industriel – sous le vocable Corporation du Motel industriel –  mais l’offre est des plus restreintes.  Roberto Dionne, ler vice-président de la Chambre de commerce, a rappelé que le maire Jean-Pierre Rioux déclarait, en 2014  que  « la capacité du Parc industriel serait réduit à néant en raison des normes environnementales ».

Pour M. Dionne « il est extrêmement important d’avoir une offre suffisante et de qualité pour attirer des entreprises et des industries sur notre territoire ». La Chambre de commerce doit prochainement rencontrer les administrateurs du Parc industriel afin de discuter de cette problématique d’offre.

Pôle de développement commercial

Marc-André Morais a fait valoir qu’il faut assurer une offre commerciale appropriée  –  au niveau de la restauration, de la distribution d’essence et de l’hébergement – afin de profiter au maximum de ces « deux millions de voitures qui circulent annuellement sur la route 132 ».  La Chambre de commerce sollicite d’ailleurs un siège à la table responsable de ce dossier concernant cet  axe routier stratégique.

Réfection des Rues principales

L’aide financière pour la réfection des rues Jean-Rioux et Notre-Dame est une excellente nouvelle pour la Chambre de commerce. Cette dernière souhaite cependant être informée quand à la logistique des travaux, être impliquée dans leur planification,  afin qu’ils nuisent le moins possible aux commerçants.

Halte routière de Notre-Dame-des-Neiges et Village relais

Revenant sur la polémique d’une possible fermeture du Bureau d’information touristique, M. Dionne s’est demandé « où en était les tractations dans ce dossier ? ». Il a néanmoins souhaité  « que la halte routière demeure ouverte, car elle s’avère très importante pour Trois-Pistoles et Notre-Dame-des-Neiges mais aussi pour toute la MRC des Basques ».

Il a de plus souligné que la reconnaissance possible de Trois-Pistoles comme village-relais serait une opportunité de développement économique et un plus pour le tourisme.

Une fusion pour la MRC des Basques?

En termes financier et humain, est-ce que le modèle actuel de la MRC des Basques est acceptable? Faut-il maintenir le statu quo? « On se questionne, on n’a pas la solution, mais il serait peut-être possible de faire des échanges de services, des regroupements ou des fusions », a mentionné M. Dionne tout en admettant que la sortie de la Chambre de commerce sur le sujet en janvier 2015 avait provoqué des commentaires autant négatifs que positifs.  Afin d’amorcer une discussion politique dans ce dossier, une rencontre avec le directeur général de la MRC des Basques, Claude Dhal, est prévue sous peu.

Reconnaitre le travail des  entreprises

Martin Gendreau aimerait que le travail des entreprises commerciales soit reconnu dans une activité festive, à mi-chemin entre un gala et une soirée de reconnaissance, afin aussi dit-il  « de briser l’isolement et de pouvoir réseauter entre membres commerçants ».

Optimiste face à l’avenir socio-économique de la MRC des Basques?  « Absolument! Je vois  les années qui viennent avec beaucoup de positif », a lancé en guise de conclusion  M. Gendreau.

 

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.