Accueil > Actualités > Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-En cette Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, la Première Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk souhaite honorer la mémoire des enfants disparus, des survivants des pensionnats et de leurs descendants, pour que plus jamais l’histoire ne se reproduise.

Les enfants sont l’une des grandes richesses de nos communautés. Ils en sont l’avenir. Le fait d’apprendre que pendant plus de cent ans leurs droits fondamentaux ont été ignorés a réveillé une douleur profonde.

Lors de l’établissement des pensionnats autochtones, les actions de l’État et du clergé avaient déjà entrainé la perte de la réserve de Viger. Cette dispersion forcée de notre communauté fut lourde d’impacts et nous devons aujourd’hui nous battre pour arriver à faire vivre notre culture et notre langue.

Solidarité

Face à la douleur engendrée par l’histoire, les peuples autochtones ne peuvent qu’être solidaires les uns envers les autres et cette journée du 30 septembre est l’occasion d’unir leurs voix pour progresser sur le chemin de la guérison. « Cette journée est une occasion pour les membres de notre communauté de se recueillir et de faire acte de mémoire afin de trouver les voies de la guérison », déclare Shirley Kennedy, Cheffe conseillère responsable de la culture – Première Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk.

Share
You may also like
Harold Johnson propose un roman d’une étonnante sagesse
Un second bilan pour les enfants autochtones disparus
Le point sur les relations entre les Autochtones et certains services publics
14 M$ pour les maisons de la famille autochtones

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.