Accueil > Actualités > Isle-Verte: présentation de la pièce Robertine

Isle-Verte: présentation de la pièce Robertine

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

La Fondation du Patrimoine de L’Isle-Verte présente la pièce de théâtre Robertine, les 27, 28, 29 juillet et les 3, 4 et 5 août  à la Cour de circuit de L’Isle-Verte. (horaire des représentations: http://www.courdecircuit.ca.)

La pièce Robertine met en relief les idées novatrices de Robertine Barry, la première femme journaliste canadienne-française de l’histoire et figure de proue du féminisme québécois. Elle a travaillé pour le journal La Patrie dans la dernière décennie du XIXe siècle et fondé son propre journal, Le Journal de Françoise, qu’elle a publié dans la première décennie du XXe siècle.

Créée par le Théâtre populaire Desjardins de l’Isle-Verte, écrite par l’auteur Paul Fortier, mise en scène par Denis Leblond, la pièce est interprétée par Stéphanie Pelletier et Paul Fortier L’enjeu de la pièce gravite autour du Congrès de fondation de la Fédération nationale Saint-Jean-Baptiste, le premier regroupement féministe de l’histoire, qui s’est déroulé en mai 1907 au Monument national de Montréal.

À l’approche de ce congrès historique, le puissant archevêque de Montréal, Mgr Paul Bruchési, convoque Robertine Barry afin de s’assurer qu’elle n’y fera pas de vague. Robertine acceptera-t-elle ou refusera-t-elle de se soumettre aux conditions de l’archevêque?

Un vibrant tableau historique marqué par une intensité dramatique renversante et qui permettra une confrontation épique entre deux idéologies opposées. Les personnages Robertine Barry et Paul Bruchési ont vécu à Montréal à la même époque. Tous deux se connaissent et connaissent l’idéologie de l’autre. Barry et Bruchési incarnent deux visions du monde diamétralement opposées. Leur rencontre est fictive, mais aurait fort bien pu avoir eu lieu. Tout le contexte qui justifie la rencontre des deux personnages est bien réel.

Les billets, au coût de 15 $, sont disponibles au guichet virtuel lepointdevente.com. Il est possible que des supplémentaires soient présentées les 10, 11 et 12 août.

Robertine Barry (1863-1910)Native de L’Isle-Verte, Robertine Barry a passé son enfance et son adolescence aux Escoumins et à Trois-Pistoles. Elle a vécu sa vie adulte à Montréal, mais est toujours revenue régulièrement dans son coin de pays. Elle a été la première journaliste canadienne-française de l’histoire du Canada. De 1891 à 1899, elle a publié une chronique hebdomadaire dans le journal La Patrie. De 1902 à 1909, elle lançait son propre journal, intitulé Le Journal de Françoise.

Proche amie du jeune Émile Nelligan, n’ayant jamais voulu se soumettre au joug du mariage. Femme moderne, indépendante, féministe, rebelle, fonceuse, drôle, impulsive, impatiente, passionnée, Robertine Barry a fait sa marque en s’exprimant de façon nouvelle et révolutionnaire sur la condition des femmes, le droit des enfants, les conditions des travailleurs et le droit des animaux, pour ne nommer que quelques thèmes qui lui étaient chers. Elle critiquera ouvertement l’Église, fera la promotion de la littérature et du théâtre, et montera sur les tribunes pour promouvoir l’idée d’une éducation laïque et gratuite. Aujourd’hui oubliée, voire méconnue, Robertine Barry a semé au Québec le germe de plusieurs idées qui vont éclore durant la Révolution tranquille.

s500.3699

Paul Bruchési (1855-1939):  Évêque de Montréal de 1897 jusqu’à sa mort, Mgr Paul Bruchési est un contemporain de Robertine Barry. Figure emblématique de la censure et de l’esprit conservateur d’une Église puissante, sinon hégémonique, Mgr Bruchési, s’est fermement opposé à l’instruction publique et au projet de construction de la Bibliothèque nationale. Il s’est également prononcé contre le théâtre, les spectacles et le cinéma, contre les « mauvaises lectures », contre la presse, qu’il jugeait trop libérale, contre les soirées mondaines, la consommation d’alcool, les divertissements dominicaux (courses de chevaux, excursions, parties de baseball, etc.). 

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.