Accueil > Actualités > Fin de session parlementaire: le député Denis Tardif présente son bilan

Fin de session parlementaire: le député Denis Tardif présente son bilan

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

Photo: Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup-Témiscouata en compagnie du premier ministre François Legault et du leader parlementaire Simon Nolin-Barrette.

Par voie de communiqué, le député Denis Tardif a présenté son bilan de sa fin de session parlementaire : « En seulement neuf mois, le gouvernement du Québec a annoncé des investissements pour une somme totalisant plus de 95 M$ de dollars dans la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata. »

Cet effort se poursuivra, dit-il, au cours des prochaines semaines avec des annonces significatives de plusieurs millions de dollars qui seront faites dans plusieurs dossiers de notre circonscription. : « Votre gouvernement est passé à l’action depuis le 1er octobre.  Dans la circonscription, nous nous rapidement mis au travail. En quelques mois, nous avons dû reconstituer les dossiers des citoyens, des municipalités, des organismes et des entreprises. Au bureau de comté, plus de 270 dossiers ont été ouverts, réglés ou sont en cours de traitement. Je privilégie toujours le contact terrain avec les citoyens et les citoyennes de ma circonscription pour pouvoir porter le message aux instances décisionnelles. Il y a eu non seulement des investissements majeurs, mais aussi des contacts enrichissants avec nos concitoyens et nos concitoyennes à qui nous sommes redevables comme député ».

Un effort significatif a été consenti pour le rétablissement du réseau routier : plus de 90 M$ seront investis dans le réseau routier des MRC de Rivière-du-Loup, du Témiscouata et des Basques incluant les travaux sur la 185.

Un montant de 5 M$ est aussi venu soutenir les efforts des organisations de la circonscription. a indiqué M. Tardif: «Pour ne citer que quelques-unes des principales contributions financières de votre gouvernement, il y a l’implantation de 26 maternelles quatre ans qui seront mises en place progressivement sur plusieurs années (11 nouvelles classes à la rentrée), la construction d’une nouvelle caserne de pompier et d’un garage municipal à Pohénégamook (subvention de 3,2 M$) et l’aide financière au Centre touristique Tête-du-Lac Pohénégamook et à Pohénégamook Santé Plein Air 2.0 (1,1 M$) ».

D’autres projets ont été soutenus: aide financière pour la réalisation de divers projets de développement de l’offre touristique pour les circonscriptions de Rivière-du-Loup-Témiscouata et Côte-du-Sud ( 245 000 $), la coopérative de solidarité santé de Saint-Hubert, la Table régionale de concertation des aînés, compensation aux producteurs de foins, le Club de randonnées Appalaches et la Corporation d’aménagement du lac Témiscouata et de la rivière Madawaska inc. (160 833 $) et de nouvelles places pour le CPE des Cantons de Rivière-du-Loup (172 121 $).

La somme de 90 000 $ a été octroyée à plus de 150 organismes sans but lucratif dans le cadre du programme de s

Le 23 avril dernier à Rivière-du-Loup, les acteurs politiques de la circonscription ont eu un accès direct au premier ministre François Legault lors d’une table ronde. «Ce coup d’envoi de la première année de mon mandat a aussi été supporté par le succès de cette visite du premier ministre qui est venue à la rencontre de la population rapidement après l’élection du nouveau gouvernement», ajoute M. Tardif.

Sur la colline parlementaire

L’action n’a pas manqué aussi sur la colline parlementaire marquée principalement au plan législatif, par les nouvelles lois sur la laïcité et l’immigration. Au total, trente projets de loi ont été déposés, dont quatorze adoptés, alors que jamais plus de treize n’avaient été adoptés au cours d’une session parlementaire de la précédente législature, un bilan exceptionnel de votre gouvernement pour cette session en plus d’un budget qui a fait consensus au Québec.

« J’ai trouvé le travail de parlementaire stimulant, dans l’action à l’Assemblée Nationale comme dans les contacts avec le bureau du premier ministre, les différents ministres pour mener à bien les dossiers de mes concitoyens et mes  concitoyennes, des 43 municipalités et des entreprises dans ma circonscription. C’est ce qui me tient le plus à coeur dans l’action gouvernementale avec les grandes politiques gouvernementales pour le développement économique du Québec », conclut M. Tardif. 

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.