Accueil > Actualités > Fermeture du Couvent de Trois-Pistoles

Fermeture du Couvent de Trois-Pistoles

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent confirme la révocation de la certification de conformité de la ressource privée pour aînés Le Couvent de Trois-Pistoles.

Après plus d’une année de multiples tentatives pour accompagner cette ressource dans un plan de redressement comportant des attentes et des échéanciers prescrits portant précisément sur la qualité et la sécurité des soins et des services, force est de constater que le maintien de la certification n’est plus possible.

Plusieurs défaillances et manquements sont à l’origine de cette décision, notamment l’échec de l’exercice d’évacuation, le non-respect du seuil minimal permettant d’assurer la sécurité des résidents en cas de sinistre, les pratiques cliniques peu structurées et les non-conformités majeures du bâtiment. Actuellement, le CISSS prend soin de rencontrer les 34 résidents ainsi que leurs familles pour les aviser du retrait de la certification et des procédures en cours. Il précise que tout est mis en œuvre pour assurer le bien-être et la sécurité des personnes hébergées.

Par ailleurs, un plan de relocalisation est en élaboration afin de relocaliser majoritairement la clientèle dans la MRC des Basques et à proximité. L’exercice prendra fin d’ici les 30 prochains jours. Dans l’intervalle, une vigie étroite et constante des lieux sera exercée et ne cessera qu’au terme du processus.

Le CISSS déplore la fermeture de cette résidence, mais réaffirme sa ferme volonté de mettre en place toutes les conditions pour que les personnes aînées en hébergement puissent vivre et vieillir dans un environnement sécuritaire et bienveillant, en toute dignité. R

« Une situation qui ne pouvait durer plus longtemps » – Denis Tardif, député

« Il n’y a aucun compromis possible quand la dignité, la sécurité et la qualité des soins et des services offerts aux personnes âgées sont en jeu dans un établissement pour aînés », a déclaré Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup-Témiscouata. À compter d’aujourd’hui, ma première préoccupation sera d’accorder une attention particulière au processus de relocalisation des 34 résidents du Couvent en collaboration avec le CISSS du Bas-Saint-Laurent. »

«Mon message est clair. Il nous faut être en mode proactif afin d’éviter des situations qui, trop souvent, nous conduisent à des drames qui peuvent être évités quand les mesures adéquates sont prises. C’est le moins que l’on puisse faire pour celles et ceux qui ont contribué, par leur labeur, à construire une société meilleure », de conclure Denis Tardif. 














«

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.