Accueil > Actualités > Engagez-vous pour le communautaire : manifestation régionale jeudi

Engagez-vous pour le communautaire : manifestation régionale jeudi

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Dans le cadre de la campagne nationale Engagez-vous pour le communautaire et sur le thème Carton rouge pour la CAQ!, 75 organismes communautaires autonomes du Bas-Saint-Laurent prennent part à une vague de grèves/fermetures/interruptions des activités qui se déroule de manière rotative d’un bout à l’autre de la province du 21 au 24 février.

Plus de 150 personnes provenant d’une cinquantaine d’organismes communautaires bas-laurentiens sont attendues à un rassemblement régional suivi d’une manifestation qui aura lieu dans les rues du centre-ville de Rimouski ce jeudi 24 février. Prise de paroles, lancement d’une capsule vidéo, action symbolique à la chandelle et slogans sont au menu de ce rassemblement.

Le 24 février, les organismes communautaires du Bas-Saint-Laurent seront mobilisés simultanément avec ceux de quatre autres régions du Québec, soit la Capitale nationale, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, Chaudière-Appalaches et la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Le dernier rempart de notre filet social a un urgent besoin d’aide

Cette mobilisation survient alors que le milieu communautaire dénonce l’incapacité du gouvernement à honorer sa promesse d’améliorer le financement des organismes communautaires et de leur octroyer une meilleure reconnaissance. « Malgré que le gouvernement reconnaisse lui-même le rôle essentiel des organismes d’action communautaire autonome, nous sommes toujours en attente de mesures structurantes pour améliorer note situation. Nous sommes toujours en attente de voir des investissements significatifs pour soutenir adéquatement la mission des organismes communautaires et qui soient dignes de nos compétences. Nous sommes fatigués d’être pris pour acquis par le gouvernement de la CAQ et sommes fâchés du traitement qui nous est réservé », s’exclame Émilie Saint-Pierre, coordonnatrice à la TROC du Bas-Saint-Laurent.

« Au Québec, nous avons cette richesse et cette chance d’avoir des organismes communautaires autonomes qui viennent en aide à des milliers de personnes, en leur offrant de l’accompagnement, en brisant leur isolement, en leur offrant des espaces de reprise de pouvoir sur leur vie, en leur offrant un lieu d’appartenance ou encore un lieu pour défendre leurs droits. Mais qu’est-ce qu’on attend pour honorer dignement tout le travail fait par les organismes communautaires ? », questionne madame Saint-Pierre.

Complexité et épuisement ne font pas bon ménage

Pendant la pandémie, les organismes ont été au front pour contrer les conséquences sociales de la crise sanitaire sur les communautés. Ils ont tout donné et ont contribué à soutenir un filet social autour des personnes en situation de vulnérabilité, de précarité et d’isolement social. Le manque criant de financement nuit au recrutement et à la rétention du personnel, en plus de contraindre de plus en plus

Share
You may also like
L’Autre Toit du KRTB a soutenu 2292 femmes et enfants en 25 ans
Détournement d’investissements destinés aux organismes communautaires
La Fondation communautaire de Postes Canada accepte les demandes de subvention
70 organismes communautaires ferment à relais ce lundi

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.