Accueil > Actualités > Le maire de Trois-Pistoles,Jean-Pierre Rioux, explique le budget municipal

Le maire de Trois-Pistoles,Jean-Pierre Rioux, explique le budget municipal

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

 Voici quelques faits sur le budget municipal de Trois-Pistoles  présentés par le maire, Jean-Pierre Rioux.

– En juin 2017,  une quarantaine de contribuables  n’avaient pas encore payé leur taxes de 2016, ni celles de 2017. Après un  rappel en juin, nous constations qu’en date du 13 novembre 2017, les arrérages des taxes 2016 et antérieures s’élevaient à 25 209.64 $ alors qu’en novembre 2016, les arrérages  s’élevaient à 52 422.93$. Nous constatons donc une amélioration.

– Nous n’avons pas augmenté les taxes depuis 2015 et  en 2018, il n’y aura pas non plus d’augmentation de taxes, soit à peine  .69 % pour l’ensemble des taxes confondues.

 En 2018 

– La taxe foncière  sera maintenue à 1.50$ du 100 $ d’évaluation.

– Les services d’eau et d’égouts demeurent à 387 $ par maison résidentielle,  le même montant que l’an dernier, soit 1.06$/jour.

– En ce qui concerne la gestion des matières résiduelles à 3 voies, il y a augmentation de  192 $ à 209 $ soit 17 $ de plus pour une propriété résidentielle.

–  À surveiller dans les prochaines années : l’utilisation du bac brun  dont le contenu va à l’usine  de production de bio méthane de Rivière-du- Loup.  Si les citoyens ne prennent pas ce virage en  2018 et les pendant les autres années, il  aura explosion des coûts de récupérations des matières résiduelles.

 Projets pour la  Ville de Trois-Pistoles 

–  Construction  d’un skatepark pour les jeunes.

–  Réfection et construction  de trottoirs neufs entre le coin des rues Notre Dame/Jean Rioux  jusqu’à la rue du Parc.

–  Réfection du pavage de la rue Jenkin entre la rue Roy jusqu’à l’extrémité sud de cette rue et dans d’autres rues.

–  Faire revivre le bâtiment du PABA.

–  Mettre sur pied un projet de société avec la construction d’un hôtel de 50 chambres et salle de réunion.

Revenus et dépenses 

–  Trois-Pistoles sort de l’exercice financier 2017 avec un excédent des revenus sur les dépenses de 581 949 $  Ce surplus est dû en grande partie  au revenu  éolien du Parc Ronceveaux de 53 237 $, d’un surplus de la péréquation de 220 007 $ de la part du gouvernement, des services incendies avec d’autres municipalités et aux revenus provenant de l’aréna comme équipement supra local.

-A ce surplus vient s’ajouter un autre accumulé au 31 décembre 2017 de 1 563 214 $, une réserve présentement dans les coffres de la municipalité.  Il est à noter que  20 % d’un budget municipal est considéré comme idéal  à être protégé; à Trois-Pistoles  nous sommes à 21,6%.   Pour le budget 2019, lorsque nous aurons à taxer le citoyen pour le projet de restauration des rues Jean Rioux/Notre Dame, une partie de cette réserve pourra servir à atténuer ce qui sera demandé au citoyen de payer.

– 59 % des revenus de la  municipalité proviennent sous forme de taxes.

– Budget 2018: 6 944 412 $

– Dette nette de la Ville de Trois-Pistoles au 31 décembre 2017: 6 623 737 $

– Les coûts d’emprunts finaux de la restauration  des rues Jean Rioux/Notre Dame réalisée en 2016 ne sont pas encore taxés; ils le seront probablement eu 2019.

– Actuellement, la valeur moyenne d’une maison à Trois Pistoles est de 125 946 $  alors qu’elle était de 113 406 $ il n’y a pas si longtemps.

À retenir pour 2018

-Nous estimons qu’un revenu de plus de 200 000 $  provenant du secteur de l’éolien nous sera remis dès 2018 et pour les années à venir pendant au moins 25 ans.

-Ces redevances  seront retournées dans notre milieu pour stimuler le développement économique sous toutes ses  formes en autant que les promoteurs nous démontrent que les sommes qu’ils auront de la part de la Ville de Trois-Pistoles deviendront un levier économique. (Projet hôtelier, accompagnement d’entrepreneurs-investisseurs, animation événementielle,  renouveau touristique, etc.)

Dès les débuts de 2018, les membres du conseil municipal  auront à préparer des critères concernant ces sommes qui seront protégées pour le développement économique. Nous n’avons pas les moyens de regarder passer le train. Tous devront s’y impliquer, y compris notre personnel, afin que la population emboîte le pas dans ce vaste chantier qui s’en vient.

 

 

 

 

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.