Accueil > Actualités > Détournement d’investissements destinés aux organismes communautaires

Détournement d’investissements destinés aux organismes communautaires

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-Les représentants de la CTROC sont sous le choc d’apprendre que 400 000$ du rehaussement de 37,1 M$ prévus au budget 22-23 et destinés aux 3 400 groupes qui œuvrent en santé et services sociaux ont été détournés au profit de l’embauche de fonctionnaires au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), une pratique jamais vue dans ce ministère.

Les organismes communautaires, déjà mécontents du peu d’investissement annoncé au budget 2022 par le ministre Carmant, ont appris, en effet, que leur financement sera amputé de 400 000$ au profit de frais de gestion du MSSS. “Le MSSS s’octroie un rehaussement annuel de son budget à même l’enveloppe promise aux organismes communautaires, alors que ces derniers recevront à peine 12 000$ d’augmentation annuelle en moyenne pour les 5 prochaines années”, s’indigne Karine Verreault, co-porte-parole de la CTROC.

Un budget trompeur

Force est de constater que l’information véhiculée dans le budget du gouvernement du Québec est trompeuse. Déjà que l’investissement promit ne correspondait qu’à 10% des demandes, voici un geste qui vient encore fragiliser la confiance du mouvement communautaire envers le ministre responsable de leur dossier, une confiance ébranlée par des propos tenus lors de l’étude des crédits où il énonçait son intention de répondre aux besoins qu’il identifie comme prioritaires, notamment ceux liés à la santé mentale. Comme mentionné par la CTROC, dans une lettre de mai dernier, « le ministre choisit de privilégier certains groupes au détriment d’autres. Cette vision soulage peut-être certaines crises à court terme, mais nous attendons de notre ministre une vision globale qui priorise le bien commun de l’ensemble de la population».

Alors que la pandémie a mis en évidence la fragilité du filet social, à l’approche d’une récession économique quasi inévitable, le ministre Carmant juge approprié de procéder à une ponction du montant annoncé aux organismes pour faire fonctionner son ministère. À l’aube de la prochaine campagne électorale, une question demeure : Quel ministre pourra le mieux soutenir les groupes œuvrant en santé et services sociaux ?

Au Bas-Saint-Laurent, l’enveloppe de financement à la mission des organismes œuvrant en santé et services sociaux sera bonifiée de 1 608 400$ en 2022-2023 à la suite de l’annonce du dernier budget du Québec. Le manque à gagner annuel des 118 organismes communautaires œuvrant en santé et services sociaux au Bas-Saint-Laurent pour 2021-2022 était de 10,6 M$. Le manque à gagner annuel pour les 3400 organismes qui œuvrent en santé et services dans l’ensemble du Québec était lui de 370 M$.

Share
You may also like
La Fondation communautaire de Postes Canada accepte les demandes de subvention
Engagez-vous pour le communautaire : manifestation régionale jeudi
70 organismes communautaires ferment à relais ce lundi

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.