Accueil > Économie > Des retombées de 7 à 8 M$ par année

Des retombées de 7 à 8 M$ par année

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous) Pour le maire de Notre-Dame-des-Neiges et secrétaire de la Compagnie de navigation des Basques, Jean-Marie Dugas, le service de la traverse Trois-PistolesLes Escoumins a toujours été un service essentiel et il le restera puisqu’il engendre des retombées économiques de 7 à 8 M$ par année.

 « Les gens qui débarquent ou qui attendent pour traverser vont faire le plein d’essence. Ils vont faire des achats à l’épicerie ou au dépanneur. Ils vont au restaurant, à la fromagerie ou à la poissonnerie. Avec en moyenne 40 véhicules à bord à chaque traversée, c’est évident que ces gens-là participent à l’économie d’un côté ou de l’autre du fleuve », précise-t-il.

La municipalité de Notre-Dame-des-Neiges a de plus en plus de choses à offrir aux visiteurs. « Les gens ne savent pas tous que la Fromagerie des Basques est située à Notre-Dame-des-Neiges. Nous avons des kiosques fermiers et le parc de la grève Morency qui est très prisé par les gens. Cet été, il y aura une exposition historique à l’ancienne église acquise par la Municipalité. De plus, nous sommes partie prenante de l’événement Vent gourmand et Espaces virevent, dont la programmation sera encore plus familiale cet été. Il y a beaucoup de choses à faire chez nous. Nous envisageons également un projet dans la maison hantée axé sur l’histoire et les légendes de ce lieu », indique M. Dugas.

Notre-Dame-des-Neiges est aussi associée aux festivités du 325e anniversaire de Trois-Pistoles puisque les deux municipalités étaient regroupées jusqu’en 1916.

Quatre partenaires

La Compagnie de navigation des Basques est formée de quatre partenaires en parts égales, soit la Ville de Trois-Pistoles, les municipalités de Notre-Dame-des-Neiges et des Escoumins, ainsi que le conseil de bande d’Essipit. Chacun des partenaires compte deux représentants sur le conseil d’administration.

Le nombre de traversées quotidiennes va augmenter à partir du 24 juin et jusqu’à la fête du Travail. « Notre force, c’est la possibilité de réserver, ce que n’offre pas par exemple Rivière-du-Loup. C’est très apprécié par la clientèle. Quand tu as réservé, tu es sûr de pouvoir traverser », dit-il.

Photo : Le parc de la grève Morency est un très bel endroit à visiter à Notre-Dame-des-Neiges. (Photo : Alexandre D’Astous)

Share
You may also like
La Traverse impliquée dans les festivités du 325e anniversaire de Trois-Pistoles
Le 19 mars 2020 est à une date à retenir
Une importance primordiale pour la MRC Les Basques
Vital pour l’économie de La Haute-Côte-Nord

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.