Accueil > Actualités > Contre la guerre: le coquelicot blanc

Contre la guerre: le coquelicot blanc

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

Jusqu’au 11 novembre prochain, le Collectif Échec à la guerre invite la population à porter le coquelicot blanc pour se souvenir aussi des victimes civiles des guerres. Ce geste vise à exprimer la solidarité avec les millions de personnes réfugiées de guerre et à dire non à la guerre et au militarisme au Canada.

« Le 11 novembre prochain, les commémorations officielles de la Légion royale canadienne pourraient malheureusement passer sous silence le fait que les victimes civiles des guerres sont beaucoup plus nombreuses que les victimes militaires. Le récent changement de gouvernement, et la diminution de la couverture médiatique sur le sujet, ne doit pas nous faire oublier la dure réalité : des millions de personnes continuent de fuir des pays en guerre au péril de leur vie», de souligner François Avard, l’auteur et scénariste, co-porte-parole de la campagne 2015.

« Porter le coquelicot blanc c’est exercer son devoir de mémoire envers toutes les victimes de la guerre – hommes, femmes et enfantsIl ne s’agit donc pas de s’opposer aux commémorations des victimes militaires, ni d’opposer le port du coquelicot blanc à celui du coquelicot rouge, mais de refuser l’utilisation politique du Jour du souvenir  pour justifier les guerres et le militarisme croissant », de dire Ariane Émond, journaliste indépendante et animatrice, également coporte-parole de la campagne 2015.

Pour information et commander des coquelicots blancs   :  echecalaguerre.org.

 

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.