Accueil > Économie > Construction : contrer le harcèlement en milieu de travail

Construction : contrer le harcèlement en milieu de travail

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-L’Association de la construction du Québec (ACQ) salue la volonté du gouvernement du Québec de contrer le harcèlement en milieu de travail et croit que le projet de loi 42 constitue une étape cruciale pour vaincre cette problématique et promouvoir un changement culturel nécessaire dans l’industrie de la construction.

En soutenant cette initiative, l’ACQ réaffirme son engagement envers la santé, la sécurité et le bien-être de tous les travailleurs de la construction.  

Dans un contexte où près de 80 % des travailleurs de la construction hésitent à dénoncer le harcèlement par peur des représailles, l’ACQ reconnaît qu’il est grand temps de changer les façons de faire et de miser sur la prévention du harcèlement en milieu de travail.  

La prévention, au cœur de la stratégie

Dans un mémoire déposé à la Commission de l’économie et du travail, l’ACQ met en évidence plusieurs recommandations clés pour renforcer la protection des travailleurs et promouvoir des pratiques exemplaires. En plus des mesures prévues dans le projet de loi 42, l’ACQ soutient que la prévention et l’accompagnement joueront un rôle déterminant pour enrayer le harcèlement au travail.  

Ces recommandations incluent la déjudiciarisation des processus pour les victimes, la mise en place de formations obligatoires pour les employeurs et les travailleurs et travailleuses, une ligne d’aide aux victimes centralisée, anonyme et désinstitutionnalisée ainsi que l’accompagnement des employeurs confrontés à des situations de harcèlement dans leur milieu de travail. 

Un environnement de travail plus sain

Pour l’ACQ, cette approche favorisera non seulement un environnement de travail plus sain et plus respectueux, mais également renforcera l’attrait du secteur et à la rétention des travailleurs. Elle réitère aussi l’importance fondamentale de la contribution de tous les acteurs, employeurs, travailleurs, travailleuses et fournisseurs, pour créer un climat de travail inclusif et sécuritaire. En plaçant la prévention et le soutien aux victimes au cœur de cette démarche, tous les acteurs auront les outils pour se prendre en main en plus d’instaurer des changements significatifs et durables où la bienveillance et la collaboration sont au cœur des valeurs de toute une industrie.  

Photo : 80 % des travailleurs de la construction hésitent à dénoncer le harcèlement par peur des représailles. (Photo Unsplash)

Share
You may also like
L’industrie de la construction au cœur de la solution
250 000 $ pour la restauration de bâtiments patrimoniaux
L’ACQ salue les initiatives visant à moderniser l’industrie de la construction
Habitation en 2023: note décevante de C

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.