Accueil > Économie > Conjoncture économique agricole touchée par l’inflation

Conjoncture économique agricole touchée par l’inflation

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

(Alexandre D’Astous)-La Financière agricole du Québec (FADQ) a rendu public ce jeudi l’Agro?indicateur 2022.

L’organisation estime les valeurs totales des recettes monétaires agricoles et des dépenses à respectivement 12,87 et 11,73 milliards de dollars, ce qui permettrait un revenu agricole net de l’ordre de 1,13 milliard de dollars dans un contexte caractérisé à la fois par une forte croissance des prix des produits agricoles et des intrants.

La conjoncture de prix élevés des produits agricoles, notamment en ce qui a trait aux céréales et oléagineux, explique essentiellement la forte augmentation de 18 % ou 940 millions de dollars des recettes monétaires agricoles (RMA) québécoises au cours du premier semestre de 2022 en comparaison à la même période l’an dernier. Selon l’Agro?indicateur, les RMA pourraient atteindre plus de 12,8 milliards de dollars en 2022 et la prévision des dépenses totales atteint 11,7 milliards de dollars, soit 17 % de plus que l’an dernier dans un contexte caractérisé par la guerre en Ukraine qui a exacerbé les augmentations de coûts des intrants dont notamment le carburant, les engrais et l’alimentation animale.

Hausse des coûts d’emprunts

La hausse des coûts d’emprunts à la suite des relèvements de taux directeurs de la Banque du Canada fait également partie des éléments qui contribuent à cette forte croissance des dépenses en 2022. Ainsi, le revenu agricole net en 2022 pourrait se situer aux alentours de 1,13 milliard de dollars, ce qui correspondrait à une légère diminution de 80 millions de dollars par rapport à 2021. Bien que ces résultats globaux soient satisfaisants, certaines entreprises ont vécu des difficultés particulières en lien avec le contexte de 2022, par exemple sur le plan des coûts d’emprunts.

Inflation généralisée et guerre en Ukraine

« En 2022, la nécessité de combattre l’inflation généralisée à travers le monde et exacerbée par la guerre en Ukraine nous mène à des hausses importantes des coûts d’emprunts et au début d’un cycle de ralentissement de la croissance économique. Heureusement, le secteur agricole et agroalimentaire fait preuve d’une grande résilience. En ce qui a trait au résultat économique agricole global de l’année en cours, l’Agro?indicateur anticipe un revenu agricole net de l’ordre de 1,13 milliard de dollars par rapport à des recettes monétaires agricoles (RMA) de 12,87 milliards de dollars, et ce, dans un contexte d’augmentation importante des prix depuis 2020. Toutefois, l’incertitude quant à l’évolution future de la conjoncture économique commande une vigilance accrue sur le plan des décisions d’affaires et rappelle l’importance stratégique du soutien de La FADQ », déclare le président-directeur général de La Financière agricole du Québec, Ernest Desrosiers.

Photo Unsplash

Share
You may also like
Les Producteurs de lait font un clin d’œil à la pénurie de main-d’œuvre
L’agriculture durable a animée le débat pendant deux jours
Un producteur de canards et d’œufs de cane
La relance de Crème glacée basque chemine bien

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.