Accueil > Actualités > Congrès du Parti Québécois du Bas-Saint-Laurent à Trois-Pistoles

Congrès du Parti Québécois du Bas-Saint-Laurent à Trois-Pistoles

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

Photo: Conseil exécutif régional accompagné des députés  : Marc-Antoine Jutras, président régional des jeunes, Harold LeBel, député de Rimouski, Damien Ruest, vice-président, Vincent Couture, président, Fabien Pellerin, secrétaire, Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia et Alain Dion, conseiller.

Photo1 (3)

C’est dimanche dernier que se tenait le Congrès régional du Bas-Saint-Laurent du Parti québécois en présence de Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia et d’Harold LeBel député de Rimouski. Ce congrès, tenu au Caveau des Trois-Pistoles, donnait suite aux congrès respectifs des trois circonscriptions du Bas-Saint-Laurent tenus en mars et avril dernier. Il s’inscrit dans la démarche menant au XVIIe Congrès national du Parti Québécois qui aura lieu à Montréal les 8, 9 et 10 septembre prochains et auquel participeront une trentaine de délégués représentant le Bas-Saint-Laurent.

Le congrès régional a permis aux militantes et militants de la région d’étudier les propositions formulées par les trois circonscriptions du Bas-Saint-Laurent et d’en prioriser huit qui seront acheminées au congrès national. Les propositions étudiées lors du congrès régional touchaient plusieurs sujets cruciaux propres à la région: décentralisation des pouvoirs de l’état, appui au développement du Québec Maritime, assurance d’une meilleure qualité de vie aux personnes à mobilité réduite, soutien aux organismes d’action communautaire autonome, lutte aux agressions à caractère sexuel, transport du pétrole. « Je suis particulièrement fier des débats qu’ont tenus nos militants. La plus grande richesse de notre parti, c’est sa grande démocratie, ce sont les membres réunis en instances qui décident des enjeux qui seront débattus au Congrès national et qui ainsi, construisent notre programme », a  déclaré Harold LeBel, député de Rimouski.

Le député de Matane-Matapédia et leader parlementaire, Pascal Bérubé, a abondé dans le même sens. Il a aussi souligné que l’instance s’était tenue dans la seule circonscription de la région n’étant pas représentée par un député du Parti Québécois. « Notre priorité au Bas-Saint-Laurent sera de gagner la circonscription de Rivière-du-Loup—Témiscouata et des Basques. À la dernière élection, c’est le Parti Québécois qui a remporté le plus de voix quand on considère les trois circonscriptions du Bas-Saint-Laurent confondues. Nous ne ménagerons aucune énergie pour démontrer aux gens des Basques, du Témiscouata et de Rivière-du-Loup que nous sommes la seule alternative pour remplacer le gouvernement toxique de Philippe Couillard ».

Des sujets d’actualités ont aussi retenu l’attention des délégués. « Le congrès s’est positionné pour soutenir les élus, maires, préfets et membres de communautés autochtones qui réclament que les communautés de l’Est du Québec deviennent actionnaires de façon égalitaire des futurs projets éoliens sur leur territoire. Il a aussi dénoncé les interruptions de services dans les petits centres hospitaliers du Bas-Saint-Laurent, dont celui de Pohénégamook et réclamé que le gouvernement réinvestisse afin de maintenir ces services nécessaires à la vitalité de nos communautés. Finalement, le congrès a témoigné son soutien aux travailleurs de la construction et a dénoncé le recours à une loi spéciale », de souligner Vincent Couture, président réélu, qui s’est aussi dit très satisfait du déroulement du congrès.

« Nous avons eu de beaux débats dans un superbe endroit, le Caveau des Trois-Pistoles et avons diné aux bons soins d’un nouveau restaurant Là Pizza. Il nous a fait grand plaisir d’encourager deux jeunes PME qui contribuent à revitaliser la belle région des Basques », de conclure Vincent Couture.

 

 

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.