Accueil > Actualités > Conférences et projet colossal pour la Société d’histoire et de généalogie de Trois-Pistoles

Conférences et projet colossal pour la Société d’histoire et de généalogie de Trois-Pistoles

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

Photo: Conférence le 30 septembre à 13h30 avec Jean-Pierre Proulx(Texte: André Morin) – L’un des organismes phares du milieu, bien en selle depuis plus de 40 ans, affiche une vitalité plus qu’enviable. Fondée en 1977, la Société d’histoire et de généalogie de Trois-Pistoles (SHGTP) a plus d’un trésor dans ses coffres, que ce soit par ses publications, par la conservation de plusieurs fonds ou par ses services de recherche en généalogie. Loin de souffrir d’essoufflement, la réputée société est en train de mettre en place un programme de conférences publiques, en plus de mener de front un colossal projet de numérisation et d’archivage d’un fonds parmi les plus importants et les plus volumineux de sa collection.

Conférences

C’est le 30 septembre à 13 h 30 au Centre culturel que la SHGTP inaugurera sa nouvelle série de conférences alors qu’elle recevra le chercheur Jean-Pierre Proulx. Journaliste au Devoir de 1968 à 1991, professeur en éducation à l’Université de Montréal de 1991 à 2009 et président du Conseil supérieur de l’éducation de 2002 à 2006, M. Proulx est également un généalogiste engagé, membre de plusieurs associations, notamment de la prestigieuse Société de généalogie canadienne-française.

La conférence du chercheur portera sur les meilleures méthodes de recherche à utiliser en généalogie pour en arriver à reconstituer une histoire de famille. « Monter son arbre généalogique est passionnant, mais reconstituer et écrire une histoire de famille, c’est faire revivre ses ancêtres. Et pour y arriver, il faut des informations avérées et une solide méthodologie », dira d’emblée le généalogiste pour introduire son propos.

Cette conférence, la première de la saison, est ouverte au grand public. Une deuxième est déjà à l’horaire pour novembre et coïncidera avec le lancement de l’édition 2018 de la revue annuelle L’Écho des Basques. À cette occasion, la SHGTP recevra le chercheur Christian Drouin qui entretiendra l’assistance sur le double thème de la recherche généalogique et génétique.

Un projet colossal

Ils sont plus d’un à pied d’œuvre, dans les locaux de la SHGTP à s’investir dans l’un des plus ambitieux projets de l’organisme : compléter la numérisation et l’archivage du matériel constituant les 40 ans d’existence du journal Le Courrier de Trois-Pistoles 1961-2001. Ce fonds est notamment constitué de la collection complète de toutes les éditions du journal qui ont paru de 1961 à 2001, en plus de quelque 200?000 négatifs de photographies ayant servi à illustrer nouvelles et reportages publiés au cours des 40 ans d’existence du journal.

Pour la Société, les impératifs ne font aucun doute : il faut numériser tout ce matériel afin d’en assurer la conservation, en faire l’archivage dans les plus strictes règles de l’art et prévoir les bons moyens pour rendre le tout accessible au plus grand nombre. Mentionnons qu’un premier processus de numérisation avait été enclenché au début des années 2000, lequel avait dû être suspendu. Le travail présentement en cours à la Société vise donc à remettre à niveau ce qui a été fait et à mener la tâche à bonne fin.

La Société d’histoire et de généalogie ne ménage donc pas ses efforts. Sa présidente, Denise Rioux, est d’ailleurs femme d’action et de réalisations. Fille de Trois-Pistoles (2e Rang Ouest) de retour sur ses terres d’origine, elle est détentrice d’une maîtrise en histoire. Sa carrière professionnelle l’a amenée à œuvrer pendant près de 20 ans à Bibliothèque et Archives Canada à titre d’archiviste de référence et de gestionnaire de la Section des archives privées et des livres rares.

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.