Accueil > Actualités > Campagne électorale: Guy Caron à Trois-Pistoles

Campagne électorale: Guy Caron à Trois-Pistoles

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

Photo: Guy Caron en entrevue avec le journaliste de L’Horizon, Richard Daigle – (Crédit photos: Yan Roy/Journal L’Horizon) – De passage à Trois-Pistoles, le député sortant, et candidat du NPD Guy Caron dans (Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques) a présenté les grandes lignes du programme néo-démocrate en matière de lutte aux changements climatiques. 
Ainsi, le Nouveau Parti démocratique prévoit investir 17 milliards pour les quatre prochaines années afin de poser les gestes concrets afin que le Canada puisse faire sa part dans la lutte aux changements climatiques, ce qui inclut des cibles ambitieuses de réduction des GES. 
Les deux axes principaux d’investissements sont l’électrification des transports et la rénovation éco-énergétique du parc immobilier canadien. 
Le NPD propose de bonifier l’incitatif fédéral pour l’achat d’un véhicule électrique, de 5 000 $ à 15 000 $ pour les véhicules à zéro émission construits au Canada, afin de stimuler la production canadienne.

Le NPD entend par ailleurs aider les Canadiens à se procurer des véhicules à zéro émission en exemptant l’achat de ceux-ci de la taxe de vente fédérale. 

D’autre part, le NPD se fixe comme objectif de rénover toutes les résidences au Canada d’ici 2050, en accordant des prêts à faible taux d’intérêt pour financer des rénovations domiciliaires comme l’isolation, le remplacement des fenêtres et l’installation de thermopompes. 
« Les programmes écoénergétiques du passé n’étaient disponibles que pour ceux et celles qui avaient les moyens de payer ces rénovations. Nous allons permettre à tous et toutes d’y parvenir en leur prêtant l’argent nécessaire et les économies d’énergie permettront de rembourser ces prêts graduellement », explique le candidat néo-démocrate.
Le bilan libéral en matière de lutte aux changements climatiques est plus que mitigé, selon Guy Caron. 
« Après les belles paroles entendues à Paris, il est clair que les Libéraux parlent des deux côtés de la bouche. Ils parlent d’environnement, mais ils investissent 4,5 milliards $ dans un oléoduc, qu’ils agrandiront au coût de 7,5 milliards supplémentaires en plus des 3,3 milliards $ en subventions et crédits de toutes sortes pour l’industrie gazière et pétrolière ». 

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.