Accueil > Actualités > Budget provincial: rien pour L’Héritage 1

Budget provincial: rien pour L’Héritage 1

Imprimer cette nouvelle Imprimer cette nouvelle

Photo : Le ministre des Finances du Québec, Éric Girard – Crédit: Assemblée nationale (Un texte d’Alexandre D’Astous)-Malgré une hausse du budget réservé aux infrastructures, aucun investissement n’est prévu pour le prolongement de l’autoroute 20 entre Notre-Dame-des-Neiges et Le Bic dans le budget provincial présenté ce mardi par le ministre des Finances du Québec, Éric Girard.

Le budget confirme pourtant des investissements records de 130,5 milliards de dollars en infrastructures d’ici 2030, dont 42 milliards dans le réseau routier.

Contrairement à ce que le premier ministre François Legault avait indiqué lors d’un récent passage dans la région, la 20 n’est toujours pas inscrite au programme québécois des infrastructures (PQI). Pendant ce temps, deux nouveaux tronçons de la Route 138 sur la Côte-Nord font leur entrée au PQI, selon ce qu’on a appris dans le budget de mardi.

Rien non plus pour l’Héritage 1

Le budget ne fait pas mention non plus des réfections de navire l’Héritage 1 qui a besoin de travaux de réfection de 5 M$ pour assurer la reprise de la Traverse Trois-Pistoles-Les Escoumins. Par contre, une annonce serait imminente dans ce dossier. Interrogé ce mardi après-midi, le maire de Notre-des-Neiges et secrétaire de la compagnie de navigation des Basques, Jean-Marie Dugas, a indiqué qu’il y a lieu d’être optimiste. « Je suis très très optimiste. Le gouvernement ne nous aurait pas fait remplir document sur document s’il n’étaitpas prêt à revoir sa décision. On nous a lancé entendre qu’une annonce serait imminente », a-t-il mentionné.

Le préfet de la MRC, Bertin Denis, estime que le gouvernement du Québec devra trouver une autre raison que celles fournies initialement pour refuser de financer les travaux de mise aux normes de navire l’Héritage 1. « Nous avons répondu à toutes les demandes initiales, notamment en nous engageant à combler un éventuel dépassement de coût. Notre rôle comme élus n’est pas de mettre de la pression sur le gouvernement provincial, mais de collaborer avec lui pour s’assurer d’obtenir ce qu’on veut. Je vais relancer mes contacts au gouvernement en début de semaine prochaine, car le temps commence à presser. Le bateau doit quitter le 8 avril. Le temps est un facteur dont ne tient pas compte le gouvernement, il faut donc leur rappeler souvent », déclare-t-il.

Autres mesures du budget

Parmi les mesures intéressantes pour les Basques dans le dernier budget, notons 63,8 M$ sur cinq ans consacrés aux travaux sylvicoles, à l’augmentation de la productivité forestière et à l’acquisition de connaissances sur l’effet de la séquestration du carbone. « Avec ce deuxième budget, nous augmenterons notre richesse en bâtissant une économie verte, et ce, en misant prioritairement sur l’électrification de notre économie. Et nous poursuivrons en même temps nos efforts afin d’offrir aux Québécois des services de qualité répondant à leurs besoins », a commenté le ministre des Finances, Éric Girard.

Share

Contactez-nous pour vos commentaires et questions.